Haut-Doubs. Budget familial : l’été pour faire le point

76
L'été est la période idéale pour vérifier ses comptes et les épurer. Attention, économies en vue !

D’accord, on est en plein cœur de l’été, temps de l’insouciance s’il en est ! Pourtant, cette période de pré-rentrée est l’occasion idéale pour faire le point sur ses dépenses en cours et à venir pour un budget épuré (et souvent allégé !) à la rentrée.

L’été, c’est bien connu, on lâche la bride, on se pose moins de questions sur son budget et pourtant, l’argent file à une vitesse parfois hallucinante. Les fautifs ? Des dépenses dites « fantômes » qui plombent le portefeuille. Le mieux est de les traquer pour mieux les éliminer.
Pour ce faire, sortez vos trois derniers relevés de banque et commencez par en extraire les dépenses fixes : le loyer ou le remboursement de crédit immobilier, les charges énergétiques (électricité, gaz…), les remboursements de crédits à la consommation, puis les assurances (maison, voiture, …) ainsi que les abonnements (téléphone, magazines, internet…). Ce sont ces derniers points qui sont à scruter à la loupe.
Commençons par les assurances. Si vous épluchez bien vos contrats, vous constaterez que bien souvent, vous doublez voire triplez des services, comme l’assistance juridique. Auquel cas, sélectionnez le moins cher et stoppez les autres. Dans l’assurance habitation se trouvent de nombreuses clauses, dont la fameuse assurance scolaire. Cette dernière, obligatoire pour tout enfant scolarisé, est généralement rattachée à l’assurance habitation. Demandez-la à votre assureur et ne succombez pas aux sirènes des publicités largement diffusées à chaque rentrée vous incitant à prendre une nouvelle assurance scolaire. Vous perdriez alors de l’argent parfaitement inutilement.
Afin de réaliser de sérieuses économies, le mieux est encore de prendre toutes vos assurances auprès du même professionnel. Des rabais sont très souvent consentis pour des garanties similaires voire supérieures à celles que vous auriez pu avoir à droite et à gauche. De plus, vous n’aurez pas de doublon et tout se passera au même endroit, ce qui est confortable lorsqu’il s’agira de les contacter.
Pensez à éplucher vos contrats d’assurance et à faire jouer la concurrence. Des offres sont souvent consenties aux nouveaux clients et surtout, agiter un contrat moins cher sous les yeux de votre assureur habituel pourrait l’inciter à s’aligner. N’ayez donc aucun scrupule à passer quelques coups de fil, vous pourriez économiser quelques centaines d’euros sur l’année.
Même principe pour les opérateurs téléphoniques. L’un d’eux m’avait même avoué : « Le marché de la téléphonie mobile et de l’internet est ainsi fait pour que les clients changent d’opérateur chaque année. Des offres tombent chaque jour quasiment pour tous les nouveaux clients et sont consenties sur une année en général. Ensuite, les clients peuvent changer d’opérateur et ainsi, éviter de payer leur abonnement plein pot ! » Autrement dit, rester chez le même opérateur durant des années et payer un abonnement plein tarif serait absurde et contraire à la loi du marché actuel. N’hésitez donc pas, à la date anniversaire de votre forfait téléphonique et/ou internet, de faire le tour des opérateurs et de décrocher la meilleure offre pour vous.
Une fois ces dépenses étudiées sur votre relevé de compte, ciblez les lignes concernant les courses, les achats plaisirs et tout ce qui relève du sporadique. Il y a fort à parier qu’à la fin de votre travail, il vous reste des sommes dont l’origine est assez inconnue, notamment des prélèvements qui ne correspondent à rien de connu. Cela peut être des services auxquels vous auriez souscrits par inadvertance lors d’un achat à crédit par exemple. « J’avais acheté un ordinateur à crédit auprès d’une célèbre chaîne de magasins d’électroménager et HiFi, témoigne Nathalie. Ils m’ont sorti des liasses de papiers à signer et bien évidemment, je n’ai pas tout lu, c’était trop dense. Je me suis retrouvée prélevée d’une quinzaine d’euros chaque mois de la part de ce magasin sans comprendre de quoi il pouvait s’agir. J’aurais alors donné mon accord pour un service d’antivirus alors qu’il y en a des gratuits bien suffisants sur le net ! J’étais très en colère ! » Dans ces cas-là, il est indispensable de prendre le temps de tout lire, même et surtout les petites lignes qui réservent des (mauvaises) surprises.
Une fois les doublons supprimés, les prélèvements épurés et les contrats d’assurance et de téléphonie renégociés, vous devriez faire des économies importantes et tout ça, le temps d’un après-midi. Ça vaut le coup de réduire sa sieste au soleil pour une fois, non ?

Il n’est pas rare de voir fleurir sur nos relevés des prélèvements en double…