Haut-Doubs. Charquemont. Styve Juif reprend le volant

367
Styve sera en lice pour le Trophée Clio France.

Nouveau challenge cette année pour le jeune pilote au palmarès déjà étoffé. Il participera au Trophée Clio France et peaufine les derniers réglages sur ses terres à Charquemont.

Dès le plus jeune âge, Styve Juif a baigné dans le monde du sport automobile aux côtés de son papa Joël qu’il accompagne sur les courses de rallye. Lui se met au volant d’un karting obtenant à l’âge de 15 ans une 2ème place en coupe de France. Des débuts prometteurs qui le conduisent dès l’année suivante, sans même avoir le permis de conduire, à s’inscrire aux rencontres Peugeot Sport. Son premier rallye a lieu en juillet 2012 en Haute-Saône avec sa petite amie Cyliane Michel, devenue son épouse et la maman de leur petit Mattéo né en janvier.

Le couple a ensuite poursuivi sa progression d’abord en 207 catégorie R3 avec notamment un titre honorifique de meilleurs juniors de Bourgogne –Franche-Comté et une qualification pour la finale de Coupe de France. Ils en sont revenus non seulement parmi les quinze meilleurs des 140 engagés toutes catégories confondues mais surtout avec la victoire en R3 puis une seconde place en 2017. Un tournant est pris en 2018 : « Nous avons changé de voiture en passant à la Clio 3RT et participé à l’Alps Trophy, un championnat international où nous avons gagné trois manches sur cinq en 2019 avant d’être victimes d’une sortie de route à la dernière épreuve ». Un dernier rendez-vous qui aurait dû être une consécration pour Styve et Cyliane, d’autant qu’il les aurait qualifié pour le célèbre rallye Monte-Carlo : « C’est la course » lance-t-il, fataliste.

L’an dernier, malgré des essais en Italie sur une Skoda Fabia, la saison n’a pas eu lieu. C’est finalement au Trophée Clio France que s’est inscrit Styve pour 2021. Sans Cyliane bien sûr. « Mais elle reviendra c’est sûr » précise le jeune papa. Dès le mois d’avril, il entamera une saison de 6 rallyes avec d’ores-et-déjà une inscription finalisée pour les cinq premiers afin de découvrir ce nouveau challenge. « Pour m’y préparer, j’ai récemment effectué des essais sur le secteur de la Combe Saint-Pierre à Charquemont, sur route fermée grâce à l’autorisation de la mairie et à l’implication des commissaires de course de l’équipe Juif Sport. C’est un tracé proche de ce qu’on peut retrouver en course en spéciale ». Les sensations sont là. La motivation aussi. Le palmarès du jeune pilote pourrait donc s’étoffer dans les mois à venir.