Haut-Doubs. Charquemont. Une lueur d’espoir pour l’environnement

277
L'ochis pyramidal est à nouveau visible près des échelles de la mort.

On a beaucoup lu et entendu que pendant plusieurs semaines, les humains étant confinés, la nature reprenait peu à peu ses droits. Quelques améliorations sont en effet à noter mais…

« Les oiseaux et les insectes sont toujours de moins en moins nombreux et on a aussi vu des affleurements rocheux et des haies être détruits alors qu’ils abritent de véritables écosystèmes » déplore Noël Jeannot, président des Gazouillis du plateau. Un constat pessimiste sur la situation générale qu’heureusement il peut tempérer grâce à une action menée de longue date par son association : « Cela fait en effet 17 ans que nous avons entrepris la réhabilitation d’une pâture au lieu-dit Chez France au-dessus des échelles de la mort ». Suite à un inventaire botanique réalisé dans ce secteur, il avait été constaté la disparition de plusieurs espèces d’orchidées. « Le lieu était devenu une friche ». A force de débroussaillage et de soins tout particuliers notamment avec la présence d’ânes durant un mois à la fin de l’été, la pâture a repris vie et…  « Les orchidées ont fait leur réapparition » se félicite le naturaliste. « On y observe plusieurs espèces ainsi que de nombreux insectes et papillons ». Une bonne nouvelle qui a convaincu les bénévoles d’aller plus loin avec la reconstruction en cours d’un mur en pierre sèches, habitat privilégié de nombreuses espèces animales et végétales.

En parallèle, les Gazouillis du Plateau poursuivent leur opération « 1000 actions pour la nature » en cours depuis plusieurs mois en partenariat avec la communauté de communes du pays de Maîche : « Nous avons encore plusieurs nichoirs à installer, notamment pour les faucons crécerelles. Ces équipements ont été fabriqués par les Invités au Festin et seront disposés dans la plaine entre Damprichard et Trévillers ainsi que près de Charquemont et des Ecorces » détaille Noël Jeannot qui souligne que ces rapaces sont importants pour les agriculteurs puisqu’ils sont friands des campagnols, ces petits rongeurs si destructeurs pour les cultures.