Haut-Doubs. Congrès Les Républicains : Xavier Bertrand ouvre le bal dans le Doubs en attendant les autres candidats

"Les six candidats à l’investiture des Républicains viendront à Besançon" a assuré Annie Genevard, la députée de la 5ème circonscription du Doubs et patronne des Républicains du département. Vendredi 22 octobre Xavier Bertrand était en déplacement à Pontarlier et Besançon. Le 27,

166
Xavier Bertrand a donné une conférence de presse le 22 octobre à la Brasserie Granvelle. Il était entouré d'Annie Genevard, députée du Doubs et vice-présidente de l'Assemblée Nationale et de Christine Bouquin, Présidente du conseil départemental du Doubs ©YQ

Ce vendredi 22 octobre, Xavier Bertrand ouvrait le bal des prétendants à l’investiture par des passages remarqués à Dole, à Pontarlier et à Besançon où il a clôturé sa journée par une réunion publique à Miserey-Salines.

« La République des Territoires »
Xavier Bertrand a passé la soirée à Besançon aux côtés d’Annie Genevard, députée du Haut-Doubs, Michel Vienet secrétaire départemental des Républicains et Ludovic Fagaut Vice-président du conseil départemental ©YQ

La visite dans notre territoire a commencé à la brasserie La Poste de Pontarlier, à 16h30 où Xavier Bertrand a parlé de ses idées et projets pour l’avenir. Face à l’oreille attentive de nombreux partisans. Pour le président de la région des Hauts-de-France, l’avenir du pays passe par une responsabilisation plus grande des territoires (régions, départements, collectivités locales) « Je veux du bon sens là où on a proposé des complications technico administratives ». Pour autant, Xavier Bertrand ne veut pas supprimer les préfets et leur administration !

« Je stopperai le transfert des moteurs d’Ariane en Allemagne »

Sur la question de la ré-industrialisation, sujet essentiel pour notre département, Xavier Bertrand a plutôt orienté son discours sur les actions réalisées en quatre ans dans sa région « La région des Hauts-de-France est la première région française pour les investissements industriels. Je veux dérouler le tapis rouge aux investisseurs étrangers qui veulent s’implanter en France ». Sur le transfert en Allemagne de la fabrication des moteurs d’Ariane, Xavier Bertrand s’irrite du comportement outre-Rhin. « En matière de conquête spatiale, notre concurrent c’est SpaceX. Les allemands doivent le comprendre. Elu à la tête de la France, je conserverai le site de Vernon (Eure) ».

Le candidat souhaite également démultiplier les actions de formation et d’apprentissage sur les métiers de demain et réussir le mariage entre industrie et énergie. « En matière d’énergie, je veux remettre en cause la baisse du nucléaire à 50% et conserver cette énergie propre, moins chère et décarbonnée à hauteur de 60 ou 65% ».

« Mon adversaire, c’est Macron »
« Roulez manège ». A La promenade Granvelle et sa fête foraine, Christine Bouquin, Ludovic Fagaut, Claude Varet et Annie Genevard attendaient Xavier Bertrand ©YQ

Oui Xavier Bertrand est bien candidat au congrès LR, le 4 décembre prochain. Même si le discours depuis l’annonce de sa candidature à l’élection présidentielle lui, n’a pas changé :  » Le 4 décembre prochain, il n’y aura plus qu’un seul candidat de la droite et du centre. Je ne peux pas dire ce que je ferai si je ne suis pas élu, car je serai ce candidat « . Celui qui avait claqué la porte des LR il y a 4 ans, y revient par une porte dérobée. « Je mène ma campagne à 200% pour redresser et réconcilier les français autour des idées et valeurs de la droite. Je veux mettre un terme à l’action d’Emmanuel Macron ».

Dans le Doubs, Michel Barnier était très attendu

Dans le Doubs, discrets, certains cadres du parti des Républicains du Doubs ne cachent pas leurs préférences, pour d’autres. Le comportement de Xavier Bertrand et Valérie Pecresse en 2017 vis à vis du parti, leur reste en travers de la gorge. La présidente de la région Ile-de-France se déplacera d’ailleurs le 27 novembre prochain dans le département. Mais beaucoup attendaient la venue de Michel Barnier, présent mercredi 27 octobre du côté de Montbéliard, zone stratégique car très industrielle.

D’ici au 4 décembre, les autres candidats passeront aussi par la Franche-Comté. Éric Ciotti se déplacera le 26 novembre en soirée. Si les horaires et lieux sont encore à définir précisément, les secteurs de Morteau et Besançon sont ciblés. Avant la venue donc, de Valérie Pécresse le lendemain. A 9h, la président de la région Ile-de-France sera au marché des Beaux-Arts avant une conférence à Ecole-Valentin, prévue à 11h. Pour les autres candidats, Philippe Juvin et Denis Payre, l’obligation d’avoir au moins 250 parrainages d’élus locaux pourrait être un frein à leur candidature et donc à leur déplacement dans notre département.

Alors même que la droite n’a pas encore son candidat désigné pour l’élection présidentielle, le 4 décembre sera aussi l’occasion de connaître les noms des représentants du parti pour les élections législatives. Annie Genevard, députée de la 5e circonscription et vice-présidente de l’assemblée nationale, est déjà annoncée. Pour le reste, rendez-vous dans un peu plus d’un mois.

Yves Quemeneur et Martin Saussard