Haut-Doubs. Coralie Gandelin représentera la Franche-Comté

44
Coralie Gandelin représentera la Franche-Comté lors de l'élection de Miss France 2021

Elle avait décroché le titre très honorable de première dauphine de Miss Franche-Comté le dimanche 4 octobre dernier.

C’est une affaire hors-du-commun qui se joue actuellement dans les coulisses de l’élection de Miss France. Anastasia Salvi avait remporté les faveurs du public et décroché l’écharpe de Miss Franche-Comté. Mais un corbeau avait envoyé des photos jugées “inappropriées” au comité Miss France qui a immédiatement réagi en imposant à la belle de démissionner. Outre la polémique qui enfle du côté du Haut-Doubs d’où est originaire Anastasia, Coralie Gandelin, élue Miss Jura le 28 juin dernier, devient de facto Mis Franche-Comté 2020. Un simple coup de fil lui a annoncé la bonne nouvelle : “Le comité m’a appelée pour savoir si j’acceptais de prendre la place d’Ana, explique la jeune femme de 23 ans. J’ai été très surprise d’une telle demande, et un peu paniquée aussi ! Et puis, je me suis sentie mal vis-à-vis d’Ana car je savais que cela comptait beaucoup pour elle. Mais finalement, j’ai rapidement pris conscience que je n’y étais pour rien et surtout, que l’on m’offrait la possibilité d’aller au bout de l’aventure donc, je n’ai pas hésité bien longtemps !” Le couronnement officiel de Coralie s’est déroulé en petit comité dimanche 11 octobre dernier. “Il n’y avait pas cet effet de surprise dû à l’annonce de la gagnante et j’y suis donc allée sereinement. C’était une très belle cérémonie, très élégante et remplie d’émotions. J’étais entourée de mes proches qui m’ont toujours soutenue dans cette démarche.”
Coralie est actuellement en 5e année d’études vétérinaires. Scientifique dans l’âme, elle se dit très proche de la nature et des paysages somptueux dont regorge notre région. “Nous avons beaucoup de chance de vivre dans un tel écrin, s’émerveille-t-elle. Nous disposons de nombreuses richesses patrimoniales, industrielles et gastronomiques que j’entends bien mettre en avant durant cette aventure.” Épicurienne dans l’âme, Coralie avoue se délecter de nos bons produits régionaux. Et pour conserver une silhouette harmonieuse, elle pratique la course à pieds très régulièrement, une façon pour elle d’allier effort physique et pleine nature.
Coralie représente à elle-seule la femme moderne, dans l’air du temps : “Je veux prouver que nous, les femmes, nous possédons de multiples facettes. Je me sens autant à l’aise en cote de travail pour aider mes parents à la ferme qu’en talons aiguilles le soir pour aller danser. L’élégance n’est pas l’apanage des citadines. Je suis une fille de la campagne et une femme épanouie dans sa féminité. Les femmes d’aujourd’hui se libèrent des normes dans lesquelles la société a voulu, un temps, les faire rentrer.”
Coralie deviendra-t-elle Miss France? Seule l’élection du 12 décembre prochain nous le dira. Mais quoi qu’il en soit, Coralie entend bien vivre pleinement cette aventure : “Quel que soit le résultat, je serai forcément gagnante !”