Haut-Doubs. Deux lynx relâchés après avoir été soignés

323
Quel animal majestueux !

Le centre Athénas avait recueilli et soigné deux jeunes lynx. Fin avril, ils ont été relâchés dans la nature, munis de colliers VHF/GPS.

Le lynx est un animal emblématique de notre région, et malheureusement menacé et par conséquent strictement protégé. Ce grand félin sauvage est présent dans les montagnes jurassiennes, en petit comité. Seule une centaine d’individus a été comptabilisée sur tout le territoire, dont la grande majorité se trouve dans nos massifs, d’où la responsabilité particulière de notre région vis-à-vis de cette espèce.
Lorsque ces deux jeunes ont été recueillis à l’automne dernier, l’enjeu était de les soigner et de les relâcher dans leur environnement. Munis de leurs colliers, ils devaient fournir de précieuses informations quant à leurs déplacements et leurs modes de vie. Malheureusement, l’un d’eux a été retrouvé mort dans le Doubs le 1er mai dernier, soit deux jours après sa remise en liberté. Les premières constations révèlent une mort naturelle mais une autopsie plus poussée permettra de déterminer plus précisément les causes du décès. Un troisième individu a, quant à lui, recouvré sa liberté dans les montagnes de l’Ain.
La sauvegarde de l’animal est un sujet sérieux et il est bon de rappeler que le braconnage du lynx est passible de peines dont la plus basse est de trois ans d’emprisonnement et de 150 000€ d’amendes. De telles actions portent de graves atteintes à la biodiversité.

ENCADRE

Le Lynx boréal

Le lynx boréal est un animal solitaire et discret. Ce grand félin d’Europe est haut sur pattes, arbore une fourrure épaisse tachetée et sa courte queue se termine par une touffe de poils noirs. Sa tête est entourée de favoris et des pinceaux de poils de 3 à 4 centimètres se dressent à l’aplomb de ses oreilles. Chasseur nocturne, il ne dispose pas de gîte fixe et passe ses journées à se reposer sur des rochers en plein soleil ou bien, en cas de pluie et de vent, se met à l’abri de branches basses. Il ne rugit pas comme son cousin africain mais ronronne, comme un bon gros chat. Les principales causes de mortalité du lynx sont la circulation routière et le braconnage.