Haut-Doubs. Et c’est parti pour une nouvelle campagne de recensement

80
Si vous croisez un hérisson, signalez-le !

L’association France Nature Environnement lance une nouvelle campagne de recensement, à destination d’un petit animal qui ne manque pas de piquants.

Sa petite frimousse attire la sympathie de tous ceux qui le croisent. D’autant qu’il est un sérieux allié à tous les jardiniers qui peuvent compter sur son appétit pour éliminer limaces et escargots de leur potager. Le hérisson sort d’hibernation et se montre enfin, à la tombée de la nuit. Animal nocturne, il attend la fin du jour pour sortir de son nid à la recherche de chenilles et autres insectes à se mettre sous la dent. Bien que tout le monde connaisse son existence, nous en savons finalement assez peu sur ce petit mammifère discret, protégé depuis 1981. C’est pourquoi France Nature Environnement lance un appel à recensement à toutes les personnes vivant dans le Doubs.
Pour participer, c’est très simple : prenez l’animal rencontré en photo, indiquez clairement la date et le lieu de rendez-vous, essayez de déterminer s’il s’agit d’un jeune ou d’un adulte et postez le tout sur le site www.fne.asso.fr. L’onglet « Opération hérisson » vous indiquera la marche à suivre. Grâce à vos témoignages, une carte plus précise de recensement du hérisson pourra être dressé et ainsi, il sera possible de déterminer plus précisément l’évolution de sa population.
Avoir un hérisson dans son jardin est une véritable chance. Pourquoi ne pas l’inciter à s’installer définitivement chez vous ? Pour ce faire, évitez tout produit chimique et toxique, notamment les anti-limaces, qui pourraient l’empoisonner. Laissez un coin à l’état sauvage dans votre jardin, avec des branchages, des feuillages et tout ce qui permettra à votre nouveau locataire de se sentir en sécurité et à l’abri. Et si vous avez besoin de débroussailler votre jardin, prenez bien garde à ce que le hérisson n’y soit pas caché. Attention : le Hérisson d’Europe est une espèce protégée, qui bénéficie d’un statut de protection réglementé. Sont interdits par la loi : la destruction ou l’enlèvement des nids, la mutilation, la destruction, la capture, le transport, la détention, la vente ou l’achat (sauf spécimen légalement détenu) de l’animal (article L. 411-1 du code de l’environnement).