Haut-Doubs. Finalement, les comices sont autorisés

762
Les comices pourraient avoir lieu finalement

Le Super Comice de Pontarlier n’aura pas lieu (cf. Hebdo semaine 28) et est repoussé à octobre 2021. Toutefois, la préfecture a autorisé le maintien des comices plus modestes.

C’est une excellente nouvelle, accueillie avec enthousiasme par les organisateurs des comices , ainsi que par Philippe Schaller, le président de la fédération des comices du Doubs. Le Super Comice avait été annulé par décision unanime : la perspective de gérer 20 000 personnes en cette période sanitaire difficile a refroidi les ardeurs, et la raison l’avait emporté. Toutefois, avec des formats plus réduits, les comices cantonaux sont autorisés, tant en mettant en place les mesures nécessaires à la bonne marche de l’événement. À titre d’exemple, la préfecture exige 4m2 par personne, ce qui suppose bien souvent l’extension de l’espace utilisé. Les comices se déroulant dans les champs, cette directive ne sera pas compliquée à mettre en oeuvre. D’autres aménagements seront prévus, comme la suppression d’une buvette à proprement parler. Des points de vente de boissons et petite restauration seront installés. Ils permettront aux visiteurs de se fournir en boissons et aliments qu’ils consommeront le long de leur visite et non sur place. Des mesures largement évoquées et précisées lors de l’assemblée générale de ce jeudi 9 juillet.
Un seul comice a dû renoncer cette année : celui de Montbéliard qui ne pouvait malheureusement pas respecter la tradition de la choucroute géante. Les autres comices sont maintenus, à condition bien évidemment qu’ils puissent répondre intégralement au cahier des charges des mesures sanitaires strictes sans que cela n’entrave de façon trop importante l’esprit festif et convivial propre à ce jour si important pour la vie agricole. Quant aux visiteurs, nombreux sont ceux qui attendent ces comices comme un rendez-vous annuel auquel ils ne dérogeraient pour rien au monde. 2020 sera un cru hors-du-commun mais il réunira les plus fervents amateurs de cette grande réunion « de famille ».