Haut-Doubs. Gare aux frelons asiatiques !

123
Si vous apercevez un tel nid, contactez immédiatement un professionnel

Le printemps pointe le bout de son nez …et les frelons avec !

Ils sont un véritable fléau pour l’écologie et envahissent de plus en plus nos contrées. Le frelon asiatique étend son territoire jusque chez nous et il est temps de commencer à piéger les reines. Dans quel but ? Eviter la ponte de 5 000 individus !
Pour fabriquer un piège qui soit efficace contre cette espèce et inoffensif pour nos abeilles, qu’il faut protéger à tout prix, la manipulation est simple. Munissez-vous d’une bouteille en plastique d’1L5. Coupez la bouteille sous le goulot, de façon à ce qu’une fois retourné, cela fasse un entonnoir avec le bas de la bouteille. Remplissez votre piège avec un quart de volume de sirop (fraise, grenadine, cassis … Le plus odorant possible !), un quart de volume de vin blanc (il attire fortement les frelons mais est un répulsif à abeilles ! Il est donc indispensable !) et le reste en bière, brune de préférence. Remettez le goulot renversé sur le piège et installez ce dernier à hauteur, dans un arbre par exemple, et loin de toute agitation (terrain de jeux, terrasse …). Les frelons seront appâtés par le mélange, passeront par le goulot de la bouteille et s’y noieront, avec l’impossibilité d’en sortir. Si vous possédez un jardin assez important, pensez à multiplier les pièges. Le but actuellement est d’attraper un maximum de reines prêtes à nidifier et qui sortent tout juste d’hibernation.

Pourquoi chercher à les piéger ?

Le frelon asiatique n’a aucun prédateur naturel et se répand à très grande vitesse. Agressif, sa piqûre, très douloureuse, peut potentiellement s’avérer dangereuse, voire mortelle pour les personnes allergiques. D’autre part, ces charmants insectes font des abeilles un met de prédilection. Quand on sait l’importance de nos butineuses et leur disparition progressive, il est de notre devoir de les protéger. Il est donc indispensable de commencer à installer des pièges dès maintenant et de les laisser en place durant toute la saison. Pensez à changer l’appât tous les quinze jours.

Mon piège est plein. Que faire ?

Si votre piège regorge de frelons, soyez prudents : certains d’entre eux peuvent être encore vivants. Il faut donc décrocher délicatement le piège et le plonger dans un seau rempli d’eau. Les frelons encore en vie se noieront et vous pourrez vider votre seau au bout de 24h. Avant de raccrocher votre piège rechargé en appât … La prolifération exceptionnelle de frelons dans votre piège pourrait signifier qu’un nid se trouve à proximité. N’agissez pas seul, vous risqueriez d’avoir une bien mauvaise surprise ! Ne contactez pas non plus les pompiers qui n’interviennent plus à ce sujet mais appelez un professionnel dans le domaine.