Haut-Doubs. Guyans-Vennes peut compter sur ses jeunes

Être jeune à Gyans-Vennes, ça veut dire être un citoyen à part entière et être très tôt impliqué dans la vie locale grâce à un club très dynamique.

489
Les fêtes de fin d'année sont l'un des rendez-vous incontournables du club.

Ce village d’un peu plus de 800 habitants n’est pas tout à fait comme les autres. Loin d’être celui d’irréductibles gaulois, il apparait néanmoins à la fois pour ceux qui y habitent et pour les voisins comme une communauté qui a gardé des valeurs de solidarité et d’entraide fortes. Preuve de cette volonté d’y cultiver une certaine idée du bien vivre ensemble, la mairie a mis en place depuis plusieurs années une charte pour les nouveaux habitants, leur rappelant où ils s’installent, une commune rurale, avec ses traditions, ses activités et donc ses charmes certes mais aussi ce qui pour certains peut faire figure de désagréments. Autre pan de la vie locale qui fait parler de Guyans-Vennes, son club de foot et ses supporters indéfectibles, nombreux, démonstratifs et exemplaires comme beaucoup d’équipes aimeraient en avoir.

Un passage quasi-initiatique

Cette convivialité, au village, elle se cultive très tôt grâce à son « club des jeunes » créé en 1996 pour faire bouger pas seulement leur génération mais aussi tous les habitants. « On participe avec d’autres associations à l’organisation de la fête de Guyans. On propose le Noël des anciens qui est l’occasion d’un goûter en commun avec les jeunes. Une soirée théâtre avec des sketchs proposés au public et la fête des feux de la Saint Jean sont aussi au programme en temps normal. Sans oublier le sapin participatif où chacun peut apporter un peu de décorations. », détaille la nouvelle présidente Manon Revillot. Pour elle comme pour tous ceux de sa génération, entrer au club dès ses 16 ans a été une véritable fierté, l’impression de faire partie d’une communauté soudée et active, au même titre que ce qu’étaient les conscrits autrefois. « Lors de l’assemblée générale annuelle, tous les jeunes qui fêtent leur seizième anniversaire dans l’année sont conviés et peuvent s’ils le veulent rejoindre l’association ». Un passage, une transition entre l’adolescence et l’âge adulte placé ici sous le signe des rencontres et des échanges qui forgent l’esprit des Guyans !