Haut-Doubs. La Cluse et Mijoux. Quand il est (encore) question du Château de Joux

141
Le château de Joux fait parler de lui. Crédit : Lepeule

Lors du dernier conseil communautaire, le Château de Joux a fait de nouveau parler de lui et a quelque peu échauffé les esprits.

Tout a commencé par l’émission « Mission Patrimoine » et le loto du patrimoine, le tout mené tambour battant par un Stéphane Bern engagé. Le Château de Joux avait déposé un dossier convaincant. Tellement convaincant qu’il fait partie des lauréats de cette année et qu’il recevra, de fait, une certaine somme d’argent issue de l’émission et du jeu, afin de financer des travaux d’envergure, notamment pour la réfection des pont-levis. Un chantier estimé à 900 000€.
Des engouements semblent se créer puisqu’une certaine compagnie d’assurances s’engage à verser la coquette somme de 100 000€. Un geste de prime abord généreux qui a séduit la majorité, voyant dans cette aubaine l’occasion d’économiser sur ses fonds propres. Pourtant, cela a fait bondir l’opposition, menée par Gérard Voinnet et Julien Toulet. Tous deux s’élèvent d’une même voix, en invitant les élus de la majorité à refuser une telle somme, qu’ils désignent comme « une brindille dans leur trésorerie » et qui, selon eux « sert de moyen de communication efficace sur le dos du château ». Toujours selon leurs dires, ils estiment que cette somme serait bien mieux utilisée si elle servait à soulager les restaurateurs et tenanciers de bars durant cette crise sanitaire. Le ton est monté entre l’opposition et la majorité, aucun des deux partis ne baissant la garde. Il faudra l’intervention ferme de Patrick Genre pour mettre un terme à la discussion.
Un autre point important a été soulevé : la saison culturelle. La philosophie du « On fait comme si » perdure, et c’est dans cette optique que les événements majeurs, comme la Haute Foire ou le marché de Noël, s’inscrivent dans le calendrier des manifestations à venir. Alors on fait comme si elles auront lieu et que tout ira mieux et on table sur une saison culturelle riche et variée, qui devrait débuter mi-mai. Une douzaine de manifestations sont d’ores et déjà prévues.