Haut-Doubs. La date des soldes reportée

131
Sur demande générale des commerçants de France, la date des soldes d'hiver est repoussée de quinze jours. Photo d'illustration

La demande était générale d’un point de vue national. Les associations de commerçants se sont unies d’une seule voix pour demander le report des soldes d’hiver. C’est désormais chose actée.

Normalement, les soldes d’hiver, déjà réduites à quatre semaines, auraient dû débuter le 6 janvier prochain. Mais en raison de la fermeture administrative des commerçants durant quatre semaines, un mois avant les fêtes de surcroît, la Confédération des Commerçants de France et les Commerçants artisans des métropoles de France se sont unis et, conjointement, ont fait la demande auprès d’Alain Griset, ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises de reculer la date officielle des soldes. Cette demande a été motivée par la volonté de reconstituer un fond de trésorerie, mis à mal par la crise sanitaire. Un report jugé « vital » par les intéressés.
Leur demande a été acceptée et officialisée par le ministère : les soldes débuteront le 20 janvier, au lieu du 6. Un soulagement général, partagé par l’ensemble des commerçants de Pontarlier et des alentours, comme en témoigne Bertrand Guinchard, adjoint au maire de Pontarlier en charge du commerce et de l’économie : « Toutes les associations de commerces de la ville se sont faits l’écho d’une telle demande. Cette annonce est une excellente décision pour nous tous, même si nous déplorons la politique de certaines grandes chaînes qui n’hésitent pas à proposer déjà des prix au rabais. Mais c’est le jeu et nous savons nos clients fidèles à leurs enseignes et leurs boutiques. Et quoi qu’il en soit, cette prise de position vis-à-vis des soldes était primordiale pour la survie de nombreux commerçants. »
Les soldes d’été avaient déjà été repoussés en juillet dernier, pour les mêmes raisons évoquées plus haut. Cette deuxième fermeture des commerçants les a fortement impactés et il est à souhaiter que l’élan de solidarité émanant des clients se poursuive et permette de limiter les baissers de rideau définitifs.