Haut-Doubs. L’absinthe devient solide !

135
Le savon à l'absinthe suisse suscitera-t-il des vocations ? Photo : CSEM

Passons la frontière et rendons visite à nos voisins suisses dont la jeunesse brille par son audace. En effet, un groupe de quatre étudiants du Centre professionnel du Littoral neuchâtelois (CPLN) a mis au point un savon peu ordinaire.

Son odeur nous rappelle quelque chose, une plante aux senteurs anisées que l’on a coutume de voir dans un verre et non en savonnette. Pourtant, ces quatre étudiants à l’imagination débordante ont eu la brillante idée de créer un savon 100% artisanal à partir de la plante d’absinthe. Sans emballage, le savon a conquis le jury du prix CSEM (Centre suisse d’électronique et de micro-technique ) du développement durable et a remporté le premier prix, jeudi 18 juin dernier. “Le p’tit Neuchâtelois” et ses créateurs ont su séduire par ” la qualité du travail fourni, leur concept publicitaire, leur collaboration avec les professionnels de la branche, et leur produit unique, liant terroir neuchâtelois et écologie”.
Une belle réussite qui pourrait tenter les savonniers locaux, professionnels ou amateurs. L’heure est aujourd’hui au DIY (Do It Yourself, ou faire soi-même) et les savons n’échappent pas à la règle. Alors pourquoi ne pas allier plaisir du savon maison et senteur de notre belle région ? Car côté bienfaits sur la peau, l’absinthe, utilisée en savon, ne possède pas de grandes qualités. On l’utilise toutefois en tant qu’antiseptique, en décoction. Il suffit ensuite d’appliquer avec une compresse sur une plaie ou une piqûre d’insecte. Elle peut également être utilisée en cataplasme. D’un point de vue thérapeutique, elle soulage les nausées et vomissements, traite les vers parasites et combat la fatigue (utile lors d’une convalescence notamment).