Haut-Doubs. Tourisme : le bel été du Pays Horloger

La saison touristique a été bonne et confirme plus que jamais que les atouts naturels du Pays Horloger font recette, en grande partie auprès des Français. Le tourisme de proximité s’affirme comme incontournable.

52
Les touristes veulent de grands espaces et des activités de pleine nature!

« Si l’on se base sur l’avis des prestataires, le bilan de la saison estivale est satisfaisant », se réjouit Frédérique Fleury, directrice de l’office de tourisme du Pays Horloger, s’appuyant notamment sur les témoignages d’hébergeurs qui décrivent une belle saison, « autant, voire meilleure que l’année dernière ».  Il a pourtant fallu s’adapter au fil des semaines avec l’instauration du pass sanitaire en deux étapes, le 21 juillet et le 9 août. Faire aussi avec une météo fraîche et pluvieuse qui vient un peu ternir le tableau, d’autant plus qu’elle a poussé un certain nombre de touristes à raccourcir leur séjour. « La situation n’a en effet pas été simple pour les hébergements de plein air et ceux qui proposent des activités de extérieures ».

La réussite des marchés nocturnes

Petit coin de ciel bleu heureusement, la reprise d’activités chères à l’office de tourisme comme les pots d’accueil qui ont fait leur grand retour. « Nous avions sélectionné sept points de vue offrant de beaux panoramas bien de chez nous où nous avons accueilli près de 200 personnes pour échanger et déguster des produits locaux ». Autre réussite confirmée cette année encore, celle des marchés nocturnes en Pays Horloger qui se sont tenus entre le 26 juin et le 28 août, « très appréciés par les locaux et les touristes de passage ».

Des touristes qui comme les habitants, apprécient ce territoire de 68 communes intégrant le Parc Naturel Régional du Doubs Horloger : « Les gens viennent ici se ressourcer, profiter de la nature en tout tranquillité. Avec cette nouvelle labellisation, des études et actions vont pouvoir être mener pour accentuer nos atouts ».