Haut-Doubs. Des mesures de sûreté nécessaires pour limiter la propagation du Covid-19

334
Les annulations de manifestations s'enchaînent, les salles de spectacle restent vides, les associations souffrent économiquement de telles décisions ... Zoom sur les ravages économiques du Covid-19.

Le virus Covid-19, un coronavirus particulièrement contagieux, fait beaucoup de mal, et pas uniquement sur le plan de la santé.

Chaque jour, nous entendons, comme une litanie, les chiffres du nombre de personnes infectées par le virus. Une façon efficace de nourrir une psychose plus que palpable. Les mesures de sécurité sont ultra drastiques, afin d’enrayer l’épidémie.
Des mesures qui n’impactent pas seulement les personnes hospitalisées ou en EHPAD qui voient s’égrainer les jours dans une solitude bien grise, faute de visiteurs autorisés à venir les voir, mais également les associations qui avaient organisé des manifestations, à plus ou moins grande échelle.
Les carnavals tombent les uns après les autres : Pontarlier, Maîche, Champagnole, et j’en passe ! Ces manifestations colorées et hautement festives ont joué la carte de la sûreté en donnant rendez-vous à tous l’année prochaine. Une déception certaine pour les organisateurs et tous ceux qui s’étaient préparés à la fête.
Même décision pour des œuvres de charité ou des journées solidaires. On notera le report de la journée des Copains des Héros, initialement prévue le 21 mars et qui se déroulera début septembre. Organisée par l’association Rires de Héros, elle avait pour but de récolter des fonds en faveur de la recherche sur les cancers pédiatriques et pour améliorer le quotidien des petits malades et leur famille au CHU de Besançon. Ce même jour, une vente de roses à destination de la recherche contre les cancers avait été annoncée puis annulée dans la foulée.
Ces annulations successives et massives impactent le moral des troupes mais aussi, et surtout, toute l’économie qui en découle. Car pour un événement annulé, ce sont des heures de travail perdues, des professionnels parfois, laissés sur le carreau et des visiteurs ou spectateurs déçus.
Les échanges et voyages scolaires souffrent également de ce confinent forcé. A titre d’exemple, un échange inter-lycée devait se faire ces prochains jours sur Pontarlier mais il a également été annulé. Tout comme cet échange avec des collégiens allemands, lui aussi tombé à l’eau. Ou encore ce championnat de France handisport à Métabief.

Des règles de confinement plus drastiques
Jusqu’au 7 mars dernier, les interdictions ne concernaient que les rassemblements de plus de 5000 personnes en lieu confiné. Les règles se sont durcies avec une interdiction sur les rassemblements de plus de 1 000 personnes et ce, même en lieu non confiné. C’est le préfet qui décide, in fine, de la décision de maintenir ou non un événement.

Le Championnat de Tarot sur la sellette
Actuellement, les mesures de prévention sont maintenues jusqu’au 15 avril. Dans le calendrier pontissalien, cela inclut deux manifestations d’importance : le défilé des classes le 5 avril et le championnat de France de tarot, du 10 au 13 avril. Des événements majeurs qui drainent un public conséquent et qui, de fait, se retrouvent en mauvaise posture. Toutefois, aucune décision n’a encore été prise, la situation évoluant considérablement d’un jour à l’autre.

Des choix audacieux
Certaines compagnies de théâtre, qui voient leurs représentations (et leurs revenus!) fondre comme neige au soleil, doivent trouver des solutions. La Cie des Ô, basée à Rombas (57), a lancé un appel original sur les réseaux sociaux : « Les salles de spectacle annulent, jouons dans vos maisons! Revenons aux circuits courts de distribution! Si vous êtes dans le grand Est, capable de réunir une cinquantaine de spectateurs qui auraient dépensé entre 10 et 15€ pour une place de spectacle, réunissez-vous et faisons !”. Ces professionnels proposent cinq spectacles à la technique légère qui peuvent s’inviter chez le particulier pour des représentations en toute intimité !* Une jolie façon de prendre le contre-pied de ce climat de névrose et d’apporter un peu de gaieté, directement chez soi, entourés de ses proches. Une idée à reproduire ?

Pour contacter la Cie des Ô, envoyez un mail à : norut@hotmail.fr

La Cie des Ô entend bien ne pas céder à la sinistrose et propose un format “intimiste” de ses spectacles