Haut-Doubs. Le Grand Pontarlier va intégrer le Jurassic Vélo Tour

Au cours du conseil de la communauté de communes du Grand Pontarlier mercredi 24 novembre, l'orientation budgétaire était axée sur la poursuite des projets déjà en cours. Petite nouveauté : l'intégration de la CCGP au programme de parcours cyclable Jurassic Vélo Tour

155
Les travaux sur le Château de Joux, fermé depuis la fin de l'été, vont se poursuivre en 2022, pour une réouverture prévue au printemps

Les projets auxquels la communauté de communes du Grand Pontarlier participe vont se poursuivre, comme l’a confirmé le conseil du mercredi 24 novembre. Le débat d’orientation budgétaire (DOB) a permis de détaillé les 4 millions d’euros d’investissements du budget CCGP, dans la continuité des chantiers déjà en cours.

Le Château de Joux poursuit son chantier

En 2022, le Château de Joux poursuivra son projet de rénovation comprenant le pont-levis, les portes d’honneur, les planchers, les cellules et la toiture Mirabeau. Si au total, il s’agit d’un chantier à 1 568 500 €, la communauté de communes, à la recoucher de fonds, a lancé un appel aux donateurs privés, sous l’égide de la fondation du Patrimoine. Symboliquement, chaque donateur de plus de 150 € pourrait recevoir deux entrées gratuites.

La CCGP intègre le Jurassic Vélo Tour

Inauguré en 2020, le programme  » Jurassic Vélo Tour « , créé par le parc naturel régional du Haut-Jura va encore s’agrandir. Le Grand Pontarlier a décidé de rejoindre le projet avec quatre nouveaux parcours cyclables. La CCGP va financer à hauteur de 9000 € l’aménagement des départs de randonnées où s’ajouteront 1200€ de communication et de signalétique. Au total, le Jurassic Vélo Tour compte plus d’une trentaine de parcours à travers le territoire où la communauté de communes Frasne Drugeon et celle des Lacs et Montagnes du Haut-Doubs sont déjà présentes.

Durant ce conseil communautaire, Patrick Genre a annoncé le lancement d’une consultation concernant le fameux centre nautique, dans les tuyaux depuis plusieurs mois. Une date sera choisie l’an prochain. Le financement sous forme d’AP/CP, devrait être étalé jusqu’en 2025.

Ce fut aussi l’occasion de refaire un point sur la ZAE des Gravilliers, où l’excédent « stocké » par la CCGP pour établir de nouveaux investissements, n’a pas été utilisé en 2021. Il s’agit d’un millions d’euros, destiné donc à d’autres projets ultérieurs. La mise en vente des 35 dernières parcelles de la zone, devrait « au mieux », selon Patrick Genre  » intervenir autour de septembre 2022″. Si Gérard Voinnet a tenu à rappeler son inquiétude concernant le prix de vente du mètre carré, la CCGP a décidé de maintenir le même prix de ventes pour tous les lots, afin de les attribuer vite.

Gel de la taxe foncière 

Dans le cadre de l’orientation budgétaire de la CCGP, l’un des seuls taux sur lequel peut agir la communauté de communes reste celui du foncier bâti, autrement dit une augmentation ou non de la taxe foncière. Les autres taux étant attribués par l’État.  » Nous ne voulons pas accroître la pression fiscale et nous souhaitons geler ce taux « , explique Patrick Genre. Une volonté qui devraient être votées en mars 2022, après connaissance du produit fiscal donné par la direction départementale des finances publiques.

Moins d’aides pour les aires d’accueil, toujours autant de charges

Présentée par Bénédicte Herard, l’aide aux fonctionnements des aires d’accueil des gens du voyage a été organisée sous deux projets. Une aire permanente et une autre dédiée aux grands passages. L’État a accordé une subvention à hauteur de 50 000 €. Un chiffre un peu amer pour le conseil : la baisse de subventions allouées est divisée par deux alors que les charges elles ne bougent pas.  » L’État fait son calcul sur an alors que notre aire est fermée au moins trois mois dans l’année « , regrette Patrick Genre.