Haut-Doubs. Le passé de Charquemont prend du relief

54
Chaque panneau comporte photos et décorations pour mettre le thème en valeur.

Passionnée de scrapbooking depuis l’adolescence, Edwige Rousselot créée une association pour partager son goût des loisirs créatifs et prépare une exposition où son autre passion, l’histoire locale sera aussi à l’honneur.

« Depuis l’âge de 15 ans j’adore prendre une paire de ciseaux, découper, décorer… et c’est encore plus facile aujourd’hui de trouver du matériel et des idées aussi » se réjouit Edwige Rousselot qui continue à agrémenter des photos avec des fleurs et autres découpages dans la plus pure tradition du scrapbooking qui consiste à introduire des photographies dans un décor en rapport avec le thème abordé, « dans le but de les mettre en valeur par une présentation plus originale qu’un simple album photo ».

En créant son association « L’atelier scrap et plumes », elle souhaite partager cette passion avec d’autres personnes de Charquemont et du plateau. Apprendre les uns des autres, échanges des astuces ou du matériel « pourquoi pas créer des ateliers pour les enfants, les adultes ou les seniors » espère Edwige qui évoque également le mixed media qui permet de donner de passer le scrapbooking en mode 3D ou encore la création d’attrape-rêves dont elle est une spécialiste. « J’ai toujours adoré les attrape-rêves. Alors, un jour, j’ai décidé de les faire moi-même afin qu il ne ressemble à aucun autre que l’on peut trouver dans le commerce. Quand j’en créée un, je m’inspire des couleurs que je trouve autour de moi et surtout selon le thème que je vais créer, mais aussi de la saison et de ce que je souhaite faire ressortir sur l’attrape-rêve »

Mais cette dynamique charquemontaise d’adoption, depuis plus de 20 ans tout de même, a une autre passion : sa commune. Elle s’est penchée depuis des mois sur son histoire, multipliant les contacts et les recherches d’informations et de photographies. Les trouvailles sont nombreuses et comment mieux les faire partager qu’à l’occasion d’une exposition…donc avec des panneaux qui seront décorés selon les principes du scrapbooking ! « Du 15 au 17 octobre à la maison des services, je vais présenter près de 30 panneaux qui retraceront la vie locale d’autrefois » explique-t-elle tout en détaillant les thèmes retenus : « les usines horlogères, le foot, les anciens magasins, la gym, les deuxs sociétés de musique la Démocrate et la Philarmonique, les écoles, les échelles de la Mort, la Place du Tilleul, l’église, la Liberté, le Tacot, le ski-club, la mairie, la chapelle Saint-Roch… ». Un travail minutieux dans les recherches comme dans la réalisation qu’Edwige présentera donc durant trois jours et même plus. « A l’issue de l’expo j’offrirai les panneaux aux associations, entreprises et collectivités concernées ».