Haut-Doubs. Les Fins. La fruitière des Suchaux se développe

113
Les travaux ont débuté dans le quartier des Suchaux.

Attendue depuis plusieurs années, la modernisation de la fruitière est désormais lancée pour optimiser le travail d’affinage et mieux accueillir la clientèle.

Située dans un village qui n’est autre que le berceau de la race Montbéliarde, la fruitière des Suchaux existe depuis la fin du XIXème siècle et a su perpétuer la tradition « avec notamment 6 des 10 exploitations concernées qui continuent à apporter elle-même leur lait sur place chaque matin et chaque soir » explique le président Jean-Michel Maire.

Avec 3,5 millions de litres qui passent par la fruitière chaque année, soit environ 10000 litres par jour, elle produit en AOC du Comté, du Morbier et de la raclette ainsi qu’une spécialité locale, la tomme au genévrier. Le tout est commercialisé dans la boutique sur place mais aussi via un vaste réseau qui va de crèmeries situées dans toute la France, de grandes surfaces locales et de magasins en Angleterre ou en Belgique par exemple. Le site Internet est un autre moyen de vente de plus en plus prisé.

« L’affinage se fait actuellement sur deux sites, à la fruitière et au Pont de la Roche pour un total d’environ 10000 meules » poursuit le président, soulignant que les caves annexes ne sont pas mécanisées et nécessitent encore de retourner les fromages à la main. « Nous avons donc depuis plusieurs années le projet de tout ramener ici aux Suchaux d’où la construction qui débute de ce nouveau bâtiment ». Là, sans accroître la production, la nouvelle cave pourra tout de même accueillir 11000 meules « pour nous permettre d’affiner comme aujourd’hui en 12 à 15 mois mais aussi pour certaines de passer de 24 à 30 mois. Il fallait donc un peu plus de place pour le stockage ».

En plus de l’affinage, le nouveau bâtiment accueillera un magasin plus fonctionnel et une galerie permettant à la clientèle d’avoir une vue sur les caves. Il faudra maintenant attendre fin 2021 ou début 2022 pour l’ouverture, soit le temps d’un bon affinage !