Haut-Doubs. Les grenouilles rousses sont amoureuses

302
Les grenouilles rousses sont de sortie ! Photo : Wikipédia

Les grenouilles rousses n’attendent pas la fin de l’hiver pour rejoindre les points d’eau… au péril de leur vie !

La grenouille rousse fait partie de notre faune locale, qu’il faut savoir préserver. L’une des périodes délicates pour l’animal est la fin de l’hibernation, qu’elles vivent actuellement. Avant même la fin de l’hiver, et en dépit de températures encore bien négatives, l’amphibien brave tous les dangers pour rejoindre les mares, lacs et autres étangs pour y trouver l’amour. Alors que les mâles hibernent au plus près des plans d’eau, les femelles sont allées se terrer sous des feuilles, des rochers, des souches, dans les bois. Et pour rejoindre leurs amants, les femelles doivent parcourir quelques centaines de mètres, souvent semés d’embûches.
Le plus gros danger pour elles est la route. Dès la nuit tombée, elles s’élancent en direction des plans d’eau pour s’accoupler et pour ce faire, elles doivent souvent traverser des routes, sur lesquelles bon nombre d’entre elles laissent la vie. Aveuglées par les phares, elles s’immobilisent, n’ayant pas le réflexe de bondir de côté pour se mettre à l’abri. Les automobilistes voient alors des centaines de grenouilles posées au milieu de la route avec l’impossibilité de les éviter. Pour limiter les dégâts, des filets de protection sont installés le long des routes sensibles. Les amphibiens tombent alors dans des seaux remplis d’eaux, lesquels sont alors transportés en toute sécurité chaque jour dans le plan d’eau convoité.
Cette sortie d’hibernation signe aussi le retour d’une spécialité gastronomique très saisonnière : les cuisses de grenouilles. Prochainement, les panneaux vont fleurir le long des routes invitant les gourmands à s’arrêter au prochain restaurant proposant des plats de cuisses de grenouilles dont les amateurs se lèchent les doigts.