Haut-Doubs. Les travaux de l’EPAGE sur le Drugeon récompensés par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature

Au mois de septembre, le site Natura 2000 « Bassin du Drugeon » a officiellement été inscrit sur la Liste verte des aires protégées et conservées de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN). Une reconnaissance pour le syndicat EPAGE, porteur de plusieurs projets depuis 30 ans, qui va pouvoir crédibiliser un peu plus les futurs dossiers de l'organisme.

121

C’est une labellisation à la portée internationale et qui pourrait jouer en la faveur de l’établissement public d’aménagement et gestion de l’eau du Haut-Doubs Haute-Loue (EPAGE) pour les dossiers à venir. Depuis le 11 septembre dernier, les travaux de réhabilitation de la rivière Le Drugeon, ont été officiellement reconnus par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN). L’organisme a inscrit le site Natura 2000 « Bassin du Drugeon » aux côtés de 6 nouveaux sites, sur sa Liste verte des aires protégées et conservées.

La France compte aujourd’hui le plus grand nombre de sites inscrits sur la Liste verte avec 22 sites sur 59 dans le monde.  » C’est l’aboutissement d’un long processus de réhabilitation avec notamment le programme « Life Drugeon », débuté en 1998 et suivi par  » Life Tourbières » qui se terminera à l’automne 2021. C’est une gestion qui n’a pas rendu le lieu « sous-cloche » mais qui est désormais compatible avec l’activité humaine, notamment avec l’agriculture. », commente Philippe Alpy, président du syndicat EPAGE.

Une restauration de 72% du linéaire de la rivière

Les travaux du syndicat ont consisté à remettre en été une rivière modifiée par l’Homme. Le Drugeon avait été rectifié et recalibré drastiquement à partir des années 1960, dans le but de gagner des terres agricoles. Ces travaux ont conduit à une perte d’environ 10 km de linéaire, entraînant une réduction forte de la richesse biologique des milieux aquatiques et des zones humides de la vallée.

Les opérations, qui se poursuivent aujourd’hui, ont permis de restaurer 72 % de son linéaire. Les suivis scientifiques, montrent par exemple que la capacité de la rivière à accueillir la faune aquatique a été multiplié par 2, voire 3 selon les secteurs. La quantité de poissons a été multipliée par un facteur compris entre 1,2 et 4,9.

« Life Climat » pour succéder à « Life Tourbières »

Cette reconnaissance mondiale récompense un travail de près de 30 ans maintenant, mais permet aussi de consolider de futurs dossier.  » Ce sont des projets financés par des fonds européens. Cette reconnaissance permet de nous crédibiliser pour de futures actions. Depuis deux ans nous travaillons sur la suite du programme « Life Tourbières », qui se nommera  » Life Climat ». Nous avons toujours cette démarche de préservation des zones humides et des espaces naturels, en ciblant d’autres espaces qui ne sont pas forcément Natura 2000″, poursuit Philippe Alpy. Le dossier pourrait être présenté courant 2022.

Martin SAUSSARD