Haut-Doubs. Maîche. Des collégiens qui ont la flamme !

337
Les collégiens ont séduit le jury régional avec leur projet de bougies naturelles.

Depuis septembre dernier, des élèves de 4ème du collège Saint-Joseph à Maîche ont fait prospérer leur mini-entreprise, les flammes comtoises, aujourd’hui récompensée au niveau régional.

Scolarisés en 4ème classe Avenir (option réalisée en classe de  4ème 3ème qui vise à aider les élèves dans leur projet d’orientation), les 22 élèves ont tout au long de l’année suivi deux heures de cours supplémentaires chaque lundi avec l’appui du dispositif national Entreprendre Pour Apprendre (EPA). Il a d’abord fallu réfléchir tous ensemble au produit à vendre avant de distribuer les rôles à chacun des élèves. Les bougies ont été retenues et avec elles un nom, « les flammes comtoises ». Une élève a été élue directrice de la structure puis a recruté sur cv son équipe avec des responsables production, communication et marketing, finances et développement commercial. « Un fonctionnement entièrement calqué sur une entreprise classique » souligne Mickaël Cuche, professeur chargé d’encadrer ces entrepreneurs en herbe « et pas de faire et de décider à leur place. C’était leur projet ! ».

Après avoir cherché des investisseurs, souvent les parents et proches, les essais ont pu se dérouler afin d’aboutir au produit final et à ses différentes déclinaisons.  Des bougies 100% naturelles alliant élégance, bien-être, plaisir olfactif et…respect de l’environnement. Un argument fort concrétisé dans le choix de la cire de colza en lieu et place de la paraffine ou encore de parfums créés sans recours aux pesticides, au OGM ou essais sur des animaux. Même la mèche est en coton et les pots issus du recyclage.

« Le choix des parfums est également un clin d’œil à la période que nous avons traversée. Ils en ont choisi un par saison en référence à des bons moments que nous avions tous hâte de retrouver » poursuit l’enseignant. Floral pour les balades printanières, pêche et abricot comme un doux parfum de vacances estivales, pommes poires en souvenir des vergers l’automne, épices et fruits confits rappelant les effluves des marchés de Noël…

« La mise en vente a ensuite pu commencer. En s’adaptant là aussi à la situation sanitaire. Les Flammes Comtoises ont donc eu recours au clic and collect via une plateforme de paiement ». Résultat ? Un vrai succès : 1200 bougies vendues à l’unité ou par lots de 2 à 4 bougies, le tout pour 5600 euros de recettes et un bénéfice net de 3150 euros.

« Les élèves ont décidé de reverser 30% donc près de 1000 euros à l’association Rires de Héros qui propose des animations en milieu hospitalier pour les enfants atteints de cancer ».

A une approche coopérative de l’entreprise s’ajoute donc un caractère philanthropique qui ne peut qu’être salué tout comme la volonté des élèves de donner à leur projet une touche verte qui a séduit puisque les élèves vont recevoir un prix récompensant leur mini-entreprise à l’échelle de la Bourgogne Franche-Comté.

« Au-delà de cette reconnaissance, ce projet a surtout permis à ces élèves de gagner en autonomie, de prendre des responsabilités, de gagner confiance en eux et de comprendre que chacun peut et doit avoir un rôle et une place, en fonction de ses compétences. La réussite est juste une somme de cet ensemble » conclut le professeur. Une belle aventure humaine qui mérite des félicitations !