Haut-Doubs. Maîche. Des comportements qui exaspèrent

568
Le forum des associations se déroulera en deux temps, notamment fin septembre au Château du Désert.

Incivilités et dégradations pourrissent la vie des collectivités et de leurs habitants. C’est une réalité à laquelle la mairie de Maîche entend bien y mettre un terme.

Ces derniers mois, la ville de Maîche a eu à déplorer à plusieurs reprises des dégâts liés à des dégradations et autres comportements à proscrire : le mobilier installé dans le Parc du Château du Désert a fait l’objet de dégradations dès sa mise en service. Mais d’autres comportements insidieux relèvent eux aussi d’incivilités qu’il serait bon de voir disparaître : un mégot jeté par terre, une haie non taillée qui gêne la circulation des piétons, un stationnement anarchique ou sur les trottoirs… « Maîche a toujours été une ville où il fait bon vivre… et pourtant… les incivilités y sont fréquentes. La préservation de notre qualité de vie est l’affaire de tous : alors, stop aux dégradations ou aux comportements déviants, répréhensibles ! » soulignait récemment la ville dans son bulletin officiel.

Ces comportements impactent la propreté de la Ville, polluent le quotidien des habitants, coûtent cher à la collectivité. « Alors oui, une plainte est déposée en gendarmerie à chaque dégradation constatée. Lorsque les auteurs sont identifiés, ils doivent réparation ». La collectivité ne transigera donc pas sur cette nécessité que le savoir-vivre ensemble passe par le respect de l’espace commun qui par définition appartient à tous et contribue à rendre le cadre de vie plus agréable. « Nous sommes tous responsables de notre qualité de vie ! Alors, s’il doit y avoir un seul mot à retenir, ce sera celui-là : Respect »