Haut-Doubs. Maîche. Des défibrillateurs au cœur de la ville

117
8 appareils sont déjà installés à Maîche.

Chaque minute compte lorsqu’une personne est victime d’un malaise cardiaque. Le législateur a donc souhaité que tout citoyen puisse être un premier maillon efficace de la chaîne des secours en multipliant les implantations de défibrillateurs.

Petite leçon de médecine pour commencer… Il faut savoir que le cœur fonctionne mécaniquement et électriquement. Or, lorsque cet organe vital s’arrête, un massage cardiaque permet de faire repartir la mécanique, tandis qu’une machine, le défibrillateur, a pour mission d’analyser et d’identifier un rythme afin de savoir si un choc électrique est nécessaire. Cet appareil qui peut sauver des vies doit être obligatoirement équipé les établissements recevant du public (ERP) comme l’exige l’article L. 5233-1 du code de la santé publique). Classées en cinq catégories selon l’importance de leur fréquentation, ces lieux de passage doivent se conformer à la loi entre avant le 1er janvier 2022.

La Ville de Maîche a déjà bien avancé puisque des défibrillateurs sont d’ores et déjà en place en accès libre dans des lieux stratégiques. Ils sont sept à être positionnés à l’extérieur, au château du Désert, au complexe sportif du Jay, au pôle famille, au groupe scolaire Pasteur-Les Sapins Bleus, à la salle de l’Union, à la mairie, à la salle des fêtes et à l’intérieur du gymnase pour le huitième. Seront également équipés dans les prochains mois le camping, l’église, le chalet du ski, celui de la pétanque et le site des Tuileries.

Cette répartition sur tout le territoire de la ville permet à toute personne, formée ou non aux gestes de premiers secours, d’intervenir avec cet appareil en cas de malaise cardiaque à proximité. Un maillage qui vient s’ajouter au déploiement en cours dans le département de l’application téléphonique “les bons samaritains” qui permet de mobiliser des citoyens formés se trouvant à proximité d’une personne en détresse pour intervenir en attendant l’arrivée des secours.