Haut-Doubs. Maiche: le patrimoine mis en valeur

112
Le grenier fort a été reconstruit à l'identique au coeur du parc.

On parle souvent de la nécessité pour les collectivités de sauvegarder ce que l’on appelle le petit patrimoine rural. La commune de Maîche a trouvé un moyen original avec un grenier fort.

Traditionnellement, les fermes comtoises présentaient beaucoup de risques d’incendie et ce pour plusieurs raisons : la présence du tuyé, grande cheminée emblématique, les façades recouvertes de tavaillons et le foin entassé dans la grange. Il a donc fallu trouver une solution pour limiter les dégâts en cas de sinistre. La solution sera comme toujours avec les paysans, originale et pratique. Ils ont en effet eu l’idée de construire ce que l’on appelle les greniers forts, petites constructions faites de plateaux de bois très épais, recouvertes de tavaillons, sans fenêtre, dotées d’une double porte très épaisse à la serrure et à clef très importante. Ces greniers étaient situés à une distance respectable des habitations et permettait d’abriter les biens les plus précieux, y compris les semences.

A Maîche, on trouvait encore ce type de coffre-fort d’autrefois dans la loge Vienot, une vieille bâtisse qui trônait depuis des décennies à l’entrée de la ville, en arrivant du Pont Neuf. Devenue propriété communale elle a notamment servi de lieu de stockage. « Lorsque la structure de cette loge a commencé à montrer des signes de faiblesse, il a été décidé de la démonter et de remettre en état le grenier fort qui se trouvait à l’intérieur » explique le maire Régis Ligier. Cette démolition vertueuse permet la récupération de la charpente en bois en parfait état, qui devrait être réutilisée par la Communauté de Communes du Pays de Maîche pour le stockage des containers ordures ménagères à la déchetterie. « Quant au grenier fort posé sur pilotis, il a été intégralement remis en état. Maintenant restauré, il a rejoint un nouvel écrin, le Parc du Château du Désert ».