Haut-Doubs. Maîche : les aidants peuvent aussi être aidés

58
Les aidants, de plus en plus sollicités, sont aussi de plus en plus fatigués.

Aider un proche en le soutenant au quotidien n’est pas une tâche facile. Usant physiquement et psychologiquement, ce dévouement ne pouvait rester ignoré.

Depuis 5 ans, afin de soutenir les aidants, ces gens qui dans l’ombre sont au quotidien au chevet d’un proche malade ou âgé ou qui accompagnent des personnes fragiles,  la mairie de Maîche a mis en place un rendez-vous mensuel pour les aider à souffler. Librement et gratuitement, régulièrement ou épisodiquement et en toute confidentialité. Toute personne qui vient en aide de manière régulière et fréquente à titre non professionnel, pour accomplir des actes et activités de la vie quotidienne auprès d’aidés, quelle que soit la pathologie, l’âge, le problème ou le type de dépendance de ceux-ci peut profiter de ce dispositif. « La personne aidée peut être un enfant, un adolescent, un adulte ou une personne âgée que celle-ci soit handicapée, malade, en difficulté sociale ou en grande précarité », précise Véronique Salvi, adjointe au maire en charge des affaires sociales.

Ces gens ont besoin de parler, d’échanger des expériences, de souffler aussi. Ils trouvent chaque mois un lieu et des interlocuteurs pour le faire. Pour eux, il doit en effet s’agir d’une sortie, qui se veut la plus agréable possible et qui permette de déconnecter. « Nous voulons donner l’opportunité aux aidants d’avoir un moment de répit, de partager des moments de convivialité, de trouver des conseils, d’être entendus, reconnus et soutenus dans leur rôle, de parler de leur expérience et d’exprimer leurs difficultés ou d’échanger sur un thème choisi par eux-mêmes »

Une journée nationale le 6 octobre

C’est dans le prolongement du succès de cette action que la Ville de Maîche participera le 6 octobre à la journée nationale des Aidants à la salle Ducreux au Château du Désert. Au programme un théâtre forum à 14h, un temps musical à 16h avec Pauline Silvant et un échange de questions-réponses avec un médecin dès 17h. « C’est un bon moyen pour ceux qui hésitent encore de venir découvrir cette action. Pour faciliter les choses, nous proposons même d’accueillir si besoin les personnes aidées dans une salle annexe où du personnel qualifié sera à leur disposition ».