Haut-Doubs. Métabief. Les Clochettes ne tinteront plus

294
La station de Métabief a encore de beaux jours enneigés devant elle !

C’est officiel : la petite station de ski familiale des Clochettes n’est plus. Des hivers trop peu enneigés ont eu raison de la volonté de ses dirigeants qui ont pourtant cherché des solutions, en vain.

Il n’y a pas eu de repreneurs. Non pas que le site ne séduise pas, bien au contraire, mais les hivers trop doux et trop secs ne permettent tout simplement plus de maintenir une activité de sports d’hiver, aussi légère soit-elle. C’est pourquoi le vieux remonte-pente a été cédé, démonté puis envoyé en Savoie. Ce n’est pas la première petite station du massif jurassien à subir ce sort. Toutefois, la station de Métabief, représentée par Sylvain Philippe, tient bon la barre et parle surtout de « se renouveler ».
En effet, les remontées mécaniques de la station évoquent beaucoup le ski alpin et les longues descentes sur les 41 pistes possibles lors des mois d’hiver, lorsque la neige, quand elle le veut bien, tombe en abondance sur les flancs du Mont d’Or. Mais, et personne ne se voile la face, ces paysages lourdement enneigés se font de moins en moins fréquents. Et même si le réchauffement global se fera sur des dizaines d’années, il faut penser à l’avenir. C’est en ce sens que réfléchissent tous ceux qui travaillent au service de la station de Métabief. Il y aura encore de belles journées de descente, cela va sans dire, mais il faut songer que ces journées deviendront sans doute moins fréquentes, moins nombreuses. C’est pourquoi tous s’accordent à dire que la station deviendra progressivement une station « bol d’air » à destination de tous ceux qui souhaitent pratiquer la randonnée, le VTT ou toute activité de plein-air, à exercer sur nos montagnes. Ils proposent également des possibilités d’évasion pour les personnes à mobilité réduite. Des services déjà présents à l’heure actuelle et qui sonnent d’ores et déjà comme le futur des remontées mécaniques du secteur.