Haut-Doubs. Morteau. Jusqu’à la mort accompagner la vie

249
Une ligne téléphonique est à disposition 7j/7 et 24h/24.

La mort fait partie de la vie. Une évidence que répètent souvent les bénévoles de l’association Jalmalv (jusqu’à la mort accompagner la vie) dans l’accomplissement de leurs missions. Ces dernières semaines ont d’ailleurs été très particulières.

« Notre association fait partie d’une fédération nationale reconnue d’utilité publique » explique le mortuacien Serge Humbert, président de Jalmalv Haut-Doubs. « Trois valeurs guident notre action : la solidarité face au deuil via un accompagnement des personnes en fin de vie ou de leurs proches ; la dignité, indispensable à respecter pour chaque individu jusqu’à la mort ; et enfin le respect de la vie qu’il ne faut pas hâter mais ne pas prolonger par une obstination déraisonnable…les soins palliatifs sont là pour répondre à cette problématique ». Des sujets délicats abordés par les bénévoles de l’association de façon apolitique et totalement neutre de toute appartenance religieuse ou philosophique.

« Concrètement, nous intervenons par exemple dans les Ehpad de Maîche, Morteau ou Flangebouche, dans les hôpitaux et parfois à domicile ». L’objectif est alors de proposer une écoute attentive pour accompagner la personne en fin de vie. Par ailleurs, les personnes touchées par un deuil peuvent bénéficier d’un suivi régulier : avec des groupes de paroles suite à un entretien individuel pour les adultes (prochains rendez-vous le 12 septembre de 10h30 à 11h30 à Pontarlier : 5 rue Thiers et même jour, même heure 6 rue Barral à Morteau). Pour les enfants endeuillés, des ateliers de soutien sont  aussi proposés.

“La sensibilisation de la société est un autre pan important de notre action » poursuit le président. De nombreuses conférences sont habituellement proposées sur des thématiques autour de la vieillesse ou du deuil ou comme prochainement « S’ouvrir à l’inconnu » avec R. Poletti le 22/10 à Villers Le lac. Des temps d’échanges viennent régulièrement ponctuer la projection de films dans certains cinémas locaux.

Depuis mars, Jalmalv a dû adapter son action avec l’interdiction de visite dans les Ehpad. Plus  de possibilités pour les bénévoles d’être présents auprès des personnes en fin de vie et de leurs familles alors que celles-ci ont dû traverser des moments encore plus douloureux. Ces familles touchées par le deuil  n’ont pas  pu accompagner leur proche dans les derniers instants, ni même revoir le corps ensuite. Sans le soutien des amis et  des connaissances au funérarium, les familles ont vécu les  obsèques et l’inhumation en comité très restreint. ” Pouvoir dire un dernier adieu à un proche conditionne le cheminement psychologique des endeuillés durant les mois qui suivent.  Les proches peuvent culpabiliser après ces conditions de départ déshumanisées”. Pour soutenir ces familles  touchées par un deuil, l’association a  mis un numéro d’appel à disposition 7j/7 et 24h/24. Cet accueil téléphonique restera  ouvert tout au long de l’été (03 81 67 17 13). L’écoute et l’accompagnement de Jalmalv vont être d’autant plus importants pour aider ces personnes à  continuer à vivre d’une façon apaisée en mettant des mots sur leurs souffrances.

Renseignements : Jalmalv Haut-Doubs,  6 rue Barral 25500 Morteau  Tel. 03 81 67 17 13 – Mail : jalmalv.hautdoubs@orange.fr