Haut-Doubs. Morteau. La Gaule Mortuacienne se veut pédagogue

358
Les installations permettront d'accueillir facilement le public.

De plus en plus, outre la promotion de leur loisir, les pêcheurs développent leur rôle de sensibilisation autour des questions environnementales. Exemple avec ce projet original à Morteau.

L’AAPPMA (Association Agréée de Pêche et de Protection des Milieux Aquatiques) la Gaule Mortuacienne gère 17 km de rivière de 1ère et 2ème catégories à Morteau, aux Combes, à Montlebon et aux Fins. « Nous vendons selon les années de 500 à 700 cartes principalement annuelles et journalières » explique le président Philippe Grosso, satisfait de la progression constatée de ses effectifs. Il ne souhaite pas pour autant s’arrêter là, soucieux de développer cette activité en lien direct avec la nature et d’en profiter pour sensibiliser le public aux questions environnementales. « Notre association a saisi l’opportunité d’acquérir un étang situé près du moulin des Combes juste à côté du ruisseau de la Tanche ». Un site privilégié que l’AAPPMA a déjà commencé à remettre en état pour le sécuriser et le rendre plus accueillant. Car la vocation souhaitée est bien celle-là : accueillir pour mieux informer. « Nous souhaitons que ce plan d’eau soit reconnu comme étant à vocation touristique c’est-à-dire que nous pourrons accueillir les familles et les enfants, du secteur ou d’ailleurs, par exemple pour les initier à telle ou telle technique de pêche, que ce soit au lancer ou à la mouche… ». Les possibilités sont multiples avec pourquoi pas des journées autour de thématiques particulières toujours en lien avec les milieux aquatiques. « Notre volonté est aussi de mettre en valeur la biodiversité et l’écosystème que l’on trouve par ici. Découvrir les libellules ou les grenouilles, en savoir plus sur l’importance d’une rivière…c’est un véritable projet éducatif » poursuit Philippe Grosso qui avec la Gaule Mortuacienne a engagé la procédure pour faire aboutir cette réalisation. Analyses et dossiers administratifs sont au programme des prochains mois en attendant l’ouverture officielle de cet outil pédagogique innovant.