Haut-Doubs, Morteau, Villers-le-Lac…Mensualisation de la carte de pêche

468
Les plus mordus n'ont plus que quelques semaines à attendre pour taquiner la truite!

En plus de la protection des milieux aquatiques, fédérations et associations de pêcheurs ont pour mission la promotion de leur loisir favori. Un nouvel outil se met en place pour justement toucher un plus large public.

« Il s’agit d’un mode de paiement supplémentaire proposé sur le site cartedepeche.fr destiné à faciliter la gestion du budget des pêcheurs » expliquent les responsables de la fédération. « Le bénéficiaire sera prélevé mensuellement des cotisations de sa carte de pêche. Une signature numérique d’un mandat de prélèvement sera nécessaire pour certifier cette opération ». Le but est notamment de proposer un nouveau service aux pêcheurs pour faciliter leur adhésion et donc de maintenir voire même d’accroître le nombre d’adhésions qui dans le Doubs est en moyenne de 14000 pêcheurs majeurs annuels avec un total de 23000 ventes de cartes toutes catégories confondues (journalières, hebdomadaires, mineurs…).

Ce mode de paiement est proposé jusqu’au 15 février 2020. Il est possible uniquement sur un panier d’un montant compris entre 70€ et 300€ et contenant des cartes de pêche ou options annuelles (exclusion des cartes saisonnières). A noter que cette option entraîne un surcoût d’un euro par mois pour la mise en place du prélèvement mais permet donc de s’adonner à la pêche pour un budget de quelques euros mensuels.

Quelques précisions sur l’évolution de la réglementation cette année avant l’ouverture tant attendue en mars : le brochet bénéficie de mesures de protection en 1ère catégorie, il a désormais une taille (50cm) et un quota de capture (2 brochets /jour), ainsi que d’une période de remise à l’eau obligatoire en 1ère catégorie. Son prélèvement est interdit avant le samedi 25 Avril en 1ère catégorie. Dans le Haut-Doubs,  cette date est décalée au samedi 6 Juin.
Quant à la taille de la truite fario, elle est fixée à 30 cm dans le Doubs de la borne frontière 558 (Bremoncourt) à la frontière départementale du Jura, hors affluents.