Haut-Doubs. Mouches, guêpes, moustiques…Au secours !

79
Les moustiques tigres franchissent nos frontières et s'en prémunir est salutaire

Ils envahissent nos intérieurs, nous pompent le sang ou bien gâchent tous nos repas extérieurs : les insectes volants.

Et pas n’importe lesquels ! Parce que bizarrement, les coccinelles et les papillons sont rarement la cible de claquettes qui volent.
En revanche, les mouches ont la fâcheuse tendance à nous agacer sérieusement lorsqu’elles se posent nonchalamment sur notre nez ou bien volent à quelques centimètres de nos oreilles. De plus, l’animal n’est pas des plus hygiéniques puisque ses pattes sont porteuses de nombreux germes qu’elles n’hésitent pas à déposer partout où elles se posent. Pour s’en débarrasser, il existe de nombreuses solutions, plus ou moins naturelles, plus ou moins efficaces.
Les huiles essentielles sont souvent citées, comme le géranium ou le basilic. Vous pouvez en diffuser chez vous, cela aura au moins le mérite de parfumer votre intérieur. Mais ne vous attendez pas à des miracles : une fois qu’elles sont installées, la menace de la diffusion d’huiles essentielles n’est pas tellement efficace. Pour avoir à peu près tout testé, je ne peux que vous conseiller l’usage du très esthétique ruban colle-mouches. Ce fleuron de la décoration typiquement estivale égaiera votre intérieur et aura pour vertus d’attirer les insectes volants indésirables (même les moucherons se prêtent au jeu !) et de les coller grâce à la substance qui les recouvre. Autre procédé tout aussi efficace mais qui demande un peu d’effort : la tapette à mouches. Ce modeste objet amuse petits et grands et virevolte avec grâce avant de claquer une mouche qui n’y résiste pas. Avantage : ça défoule ! Inconvénient : ça tache les murs.
Les guêpes sont moins compliquées à chasser. Le délicat insecte piquant a horreur de l’odeur du café brûlé. Pour pouvoir déjeuner tranquillement, installez une coupelle au centre de la table remplie d’un café bon marché (les guêpes ne sont pas regardantes sur la qualité de l’arabica utilisé) et mettez-y le feu (au café, pas à la table !). Une fumée plutôt âcre s’échappera, faisant fuir derechef les guêpes et frelons. Et si d’aventure l’une d’elle venait tout de même à planter son dard dans votre peau, approchez immédiatement une source de chaleur (briquet, cigarettes…), ce qui aura pour effet de tuer le venin. Attention toutefois à ne pas vous brûler au passage, ce serait dommage.
Enfin, concernant les moustiques, là encore, les remèdes ne manquent pas. Les huiles essentielles sont à nouveau citées, avec la même efficacité que pour les mouches. Pour les plus fragiles et les plus jeunes, on pourra opter pour des répulsifs que l’on trouve facilement en pharmacie et qui sont aussi utiles contre les moustiques-tigres. Des prises murales à diffusion lente sont très efficaces elles-aussi. Et pour les bébés, tendez une moustiquaire au-dessus du berceau, ce qui apportera, de plus, une petite touche exotique fort sympathique à la chambre du nourrisson. Et surtout, n’oubliez pas que les huiles essentielles sont très souvent déconseillées chez les jeunes enfants, les bébés et les femmes enceintes.