Haut-Doubs. Naissance officielle du Parc Naturel Régional du Doubs Horloger

484
Le territoire dispose de nombreux atouts que le PNR entend bien mettre en valeur.

Cette fois ça y est. Après des années de travail et des mois à attendre le décret du Premier Ministre, le Parc Naturel Régional du Doubs Horloger est bel et bien né.

Certes, Parc Naturel Régional (PNR) est une belle vitrine touristique. Mais les élus n’ont cessé de le dire, c’est surtout pour les habitants et leur lieu de vie qu’il est important. « Le parc est là pour rassembler, fédérer les politiques locales et apporter une plus-value à des nombreux acteurs locaux, que ce soient les collectivités mais aussi les associations, les établissements scolaires, les entreprises. Tous seront au fil du temps associés sur les actions qui peuvent les intéresser » a défendu Denis Leroux, président du syndicat mixte du Pays Horloger, tout au long du processus de co-construction de cet ambitieux projet qui rassemble 94 communes réparties sur 6 communautés de communes.

Une nouvelle identité territoriale

Autant de collectivités qui ont validé leur adhésion au PNR en validant une charte, fruit du travail de pédagogie, de concertation des élus et des forces vives du territoire. Ce texte de référence fixe les grands objectifs, les moyens et la stratégie globale du PNR et servira de fil conducteur pour les actions à venir en faveur du tourisme, des paysages, du patrimoine, des savoir-faire, horlogers notamment, de la promotion des produits locaux, des filières agricoles ou sylvicole… Vaste et beau programme qui passera donc d’abord par l’appropriation de cette nouvelle identité territoriale par la population afin que celle-ci n’y voie pas qu’un simple outil administratif. Très vite également se posera la question des dossiers à mener à bien en commun avec les voisins suisses chez qui un parc exste également, prémice peut-être d’une structure transfrontalière à l’avenir.