Haut-Doubs. Ne pas gratter peut coûter cher!

340
Un petit geste qui peut être source de belles économies...

Il n’est pas rare de voir sur nos routes en hiver des sortes d’igloo roulant, ces voitures pleines de neige avec juste un petit rectangle dégagé sur le pare-brise pour pouvoir avancer. Dangereux. Et interdit.

La voiture a passé la nuit dehors et au petit matin, les automobilistes sont pressés de partir et n’ont pas trop envie de passer du temps à déneiger et gratter les vitres de la voiture…résultat, on croise très souvent en hiver des véhicules roulant avec une visibilité quasi nulle. Les conducteurs se disent qu’il ne faudra que quelques minutes pour que le chauffage du véhicule fasse son effet et que le dégivrage soit efficace. Certes, mais entre-temps, il va se passer plusieurs minutes, des centaines de mètres voire des kilomètres parcourus et de nombreux autres usagers croisés.

Or, pour une conduite en toute sécurité, il convient d’avoir une bonne visibilité et s’aventurer sur la route sans avoir gratté et dégivré correctement son pare-brise mais aussi les vitres latérales et la lunette arrière peut coûter 116 euros. L’infraction est mentionnée à l’article 8.3 du Code de la route qui précise que le conducteur « doit être constamment en mesure d’effectuer toutes les manœuvres qui lui incombent ». Il faut également dégager la neige du capot pour éviter d’être aveuglé par de la poudreuse s’envolant sur le pare-brise lors de la prise de vitesse mais aussi bien dégager le toit de la neige et de la glace entassées pour ne pas en envoyer vers les véhicules à l’arrière ou avoir un amas arrivant d’un coup sur le pare-brise. Autre infraction, laisser de la neige sur ses phares est passible d’une amende de 56 euros. Tout comme il est interdit de laisser son immatriculation invisible à cause de l’accumulation de neige. Voilà pour la situation en France qui peut déjà coûter quelques dizaines d’euros.

Si vous passez la frontière en direction de la suisse, attention, l’amende peut être encore plus salée que la chaussée elle-même… Un défaut de propreté du pare-brise avec de la buée, du givre ou de la neige, c’est 400 CHF et 150 CHF pour les vitres latérales. On verbalise même le non-déneigement du toit du véhicule, là c’est 200 CHF. C’est ce que rappelle la police suisse pour qui on a tout à gagner au grattage. Le grattage des parebrises givrés.