Haut-Doubs. Notre célèbre fromage à pâte molle est très recherché !

240
Souvent dégusté chaud, le Mont d'Or se savoure également froid. Crédit : Arnaud 25

Voici une nouvelle qui surprend autant qu’elle fait plaisir : le Mont d’Or a été très recherché sur Internet.

Le 27 mars, c’est la journée mondiale du fromage. A cette occasion, le spécialiste du marketing digital Semrush a publié alors les statistiques de recherches concernant les formages. Et c’est notre Mont d’or qui grimpe sur la première place du podium. L’étude a été menée entre janvier 2020 et février 2021. Il s’avère que le Mont d’Or comptabilise, en moyenne, 58 279 recherches sur Google. Il connaît même un pic en novembre et décembre, avec une moyenne de 110 000 recherches. Rien d’étonnant lorsque l’on sait qu’en cette période, c’est la pleine période pour ce formage si spécifique, l’un des derniers en France à être saisonnier.
C’est une combinaison gagnante de changement de stratégie marketing et digitale qui aurait sans doute pousser les internautes à s’intéresser davantage à cette petite merveille gustative : nouveau site internet, nouvelles photos, communication de grande ampleur … Le syndicat du Mont d’Or n’a pas lésiné sur les moyens pour mettre en lumière notre patrimoine gastronomique. Cet hiver, on estime la production de Mont d’Or à 5700 tonnes, qui traduit une légère croissance par rapport à l’hiver dernier. Une limite que les possibilités de fabrication ont imposée, la production n’étant pas extensible. Mais toute la filière s’accorde à privilégier le goût et la qualité à la quantité.

Il est encore temps !

La saison du Mont d’Or s’achève tout doucement. Produit du 15 août au 15 mars, il est commercialisé du 10 septembre au 10 mai. Cela laisse encore un peu de temps pour déguster les derniers fromages avant qu’ils ne disparaissent des étals pour quatre mois. Il n’est produit que dans le Haut-Doubs, dans seulement 10 fromageries. Pour le fabriquer, 400 producteurs de lait son nécessaires et l’affinage dure ensuite 21 jours. Ce fromage vieux de plusieurs siècles (on estime son apparition au 13e siècle, date des premiers écrits évoquant des fromages sanglés d’épicéa), est protégé depuis 1981 par une AOC et depuis 1996 par une AOP.