Haut-Doubs. Nouveau centre périscolaire aux Hôpitaux-Neufs

144
Le nouveau centre périscolaire des Hôpitaux-Neufs accueille les élèves de maternelle

La commune des Hôpitaux-Neufs s’est nantie d’un tout nouveau centre périscolaire à destination des écoliers de maternelle.

C’est un véritable soulagement pour les bambins de 3 à 5 ans qui peuvent désormais déjeuner dans un local flambant neuf, à proximité immédiate de leur école. « Jusqu’à présent, les élèves devaient prendre le bus pour se rendre au centre de périscolaire situé à Saint-Antoine, de façon provisoire. Se mettre en rang, monter dans le bus, redescendre du bus après le trajet, déjeuner, et retourner à l’école. C’était épuisant pour des petits enfants, il fallait vraiment trouver une solution, explique Jean-Marie Guillemin, conseiller municipal des Hôpitaux-Neufs. Nous avions repéré un local idéal juste à côté de l’école, qui appartenait au restaurant La Chaumière. Apparemment, c’était un bar à l’époque ! Nous avons dû rénover intégralement les locaux afin de les rendre fonctionnels et adaptés au public qu’ils reçoivent. Tout a été refait du sol au plafond, nous avons dû acheter du mobilier, refaire les sanitaires et équiper la cuisine avec du matériel de collectivité.» La rénovation intégrale des locaux a demandé 6 mois d’efforts et une enveloppe budgétaire de 85 000 euros, cofinancés par les 5 villages du regroupement scolaire : les Hôpitaux-Neufs, les Hôpitaux-Vieux, Métabief, Saint Antoine et le Touillon. Chacun participe financièrement proportionnellement au nombre des bénéficiaires. « C’est un projet que nous discutons depuis 2 ans. La demande est de plus en plus forte sur le secteur, en raison d’une bonne dynamique démographique, notamment sur Métabief et les Hôpitaux-Vieux. Les infrastructures doivent suivre, d’où cette décision collective. »
Grâce à cette action, les 55 élèves profitant du périscolaire animé par Familles Rurales, apprécient les temps de récréation rendus possibles durant la pause méridienne. Deux services sont alors programmés, destinés à une trentaine d’enfants chacun. Pendant qu’une partie des élèves se restaurent, l’autre partie se dégourdit les jambes dans la cour de récréation. Un bonheur que les petits élèves redécouvrent enfin, excités par la nouveauté. « Les retours ont été très positifs dans l’ensemble, s’enthousiasme l’élu. Nous restons dans la concertation avec les cinq villages pour tenter d’avoir une vision sur les 5 à 10 ans à venir. La maternelle a rouvert une sixième classe cette année et l’école est pleine ! Et nous ne pouvons pas pousser les murs … Nous continuons notre réflexion, pour le bien-être de nos écoliers ! »

Une cuisine de collectivité a dû être installée