Haut-Doubs. Octobre Rose a démarré

155
Octobre Rose entame sa 27e édition dans des circonstances bien particulières. Mais les associations et les municipalités se sont mobilisées pour permettre au mouvement d'exister en 2020 car la recherche contre le cancer a toujours besoin de vous.

On craignait l’annulation pure et simple de toutes les manifestations organisées en faveur du mois en rose mais c’était sans compter sur la volonté farouche de tous les bénévoles qui entendent bien faire entendre leur voix et récolter les fonds nécessaires à la recherche.

Cela devient presque un réflexe : teindre mentalement le mois d’octobre en rose. Cette année 2020 marque le 27e anniversaire de la manifestation qui agit en faveur de la sensibilisation et de la recherche autour du cancer du sein. Un événement d’autant plus important que ce cancer est l’un des plus courants : 1 femme sur 8 en moyenne en développe un. Les avancées dans les traitements permettent aujourd’hui d’en soigner de 80 à 90% d’entre eux. Mais toutefois, il reste encore des avancées à faire et surtout, il est indispensable de sensibiliser les femmes et de les inviter à se faire dépister régulièrement.
C’est en ce sens que de très nombreuses villes (pour ne pas dire toutes !) se mobilisent en faveur de cette action si importante. La municipalité de Pontarlier notamment met en place un programme chargé, aux actions diversifiées. D’ordinaire, la Crazy Pink Run réunissait une foule rose de coureurs mais cette année, covid oblige, elle est annulée. Toutefois, les “lapins” (comme ils se plaisent à se nommer eux-mêmes) sont invités à poster une vidéo ou une photo de leur entraînement en live lors de la journée du 7 octobre, sur la page facebook de l’événement pontissalien. N’oubliez pas l’accessoire rose et postez le tout en indiquant @Villedepontarlier et le #jesoutiens.
Jusqu’au 11 octobre, une exposition d’oeuvres réalisées par des artistes confirmés ou non sera visible à l’annexe des Annonciades de 10h à 12h et de 14h à 18h. Tous ont choisi de mettre leur talent au service de cette cause, soutenue par l’association un Bracelet Contre le Cancer.
Le mois se poursuit avec une conférence le lundi 12 octobre intitulée : “Le sport pour la santé, la santé par le sport”. Le médecin du sport J.L. Vacelet parlera des bienfaits de l’activité physique en général mais également du sport sur ordonnance. Un sujet passionnant et souvent méconnu à écouter à 18h30 à la Salle Morand.
Sur la place d’Arçon, une urne est mise à votre disposition afin d’y déposer votre soutien-gorge en signe de mobilisation lors du mois de sensibilisation au dépistage du cancer du sein. Il sera ensuite utilisé afin de créer un fil rouge d’ici la fin du mois d’octobre. Vous avez jusqu’au 18 octobre pour le déposer.
Enfin, découvrez ou redécouvrez le film “De plus belle”, avec Florence Foresti, Mathieu Kassovitz et Nicole Garcia. “Lucie est guérie, sa maladie est presque un lointain souvenir. Sa famille la pousse à aller de l’avant, vivre, voir du monde … C’est ainsi qu’elle fait la connaissance de Clovis, charmant… charmeur… et terriblement arrogant. Intrigué par sa franchise et sa répartie, Clovis va tout faire pour séduire Lucie, qui n’a pourtant aucune envie de se laisser faire. Au contact de Dalila, prof de danse haute en couleur, Lucie va réapprendre à aimer, à s’aimer, pour devenir enfin la femme qu’elle n’a jamais su être. Pour sa mère, pour sa fille, pour Clovis…” Le film sera projeté au cinéma l’Olympia à 20h vendredi 16 octobre.
Durant tout le mois, le parcours de santé du théâtre forestier sera agrémenté de panneaux de sensibilisation et la médiathèque mettra en avant des ouvrages parlant du cancer du sein, comme les trois premiers tomes de la saga “La guerre des tétons”, écrits par une jeune graphiste de 29 ans ayant contracté et vaincu la maladie. C’est drôle, émouvant et hautement positif.
Même combat et même réussite pour Adeline Demesy, cette toute jeune maman qui apprend quelques jours seulement après son accouchement qu’elle était condamnée. Mais Adeline est une guerrière et veut prouver au monde scientifique qu’ils ont tort. Un moral d’acier et une rage de vivre hors-du-commun la pousseront à changer radicalement de vie, à rester optimiste coûte que coûte et c’est mue par une force incommensurable qu’Adeline va prouver par deux fois qu’ils avaient tort et qu’elle avait raison d’y croire. C’est pleine de vie aujourd’hui qu’elle publie son ouvrage : “Mes 10 commandements pour mieux vivre son cancer du sein”. A savourer sans tarder.

ENCADRE
De très nombreuses associations oeuvrent au quotidien en faveur des malades atteints de cancer du sein. Nous évoquions “Un bracelet contre le cancer”, une association haut-doubiste qui fabrique et vend toutes sortes d’accessoires en faveur de la recherche. Bracelets, snoods, lingettes lavables … Les petites mains qui travaillent pour l’association ne manquent ni d’idées ni de talents pour confectionner des objets aussi pratiques qu’esthétiques et dont l’intégralité des bénéfices est reversé à la Ligue contre le Cancer. OncoDoubs est également bien connu des doubistes pour accompagner les patients durant leur maladie en leur permettant de se réapproprier leur corps par des soins socio-esthétiques ainsi que par des séances de sport adapté. Entre autres …