Haut-Doubs. Orchamps-Vennes. Génération Val de Vennes

322
Le groupe s'est même doté de son propre logo.

Arrivé dans le Haut-Doubs il y a deux ans, Vincent Thorez s’y plait aussitôt et a envie de créer des liens. Notamment en créant un groupe sur Facebook.

« A Orchamps-Vennes où je me suis installé, un groupe d’échange d’informations sur les réseaux sociaux comme j’en ai connu dans mon département d’origine, les Ardennes, n’existait pas. Alors je me suis décidé à le créer en mai 2020 ». Très vite, les premières inscriptions arrivent et Vincent, administrateur, veille, d’abord en le rendant pas l’accès public : « C’est un choix pour ne pas avoir plein de gens qui n’ont rien à voir avec le secteur et qui vont mettre des commentaires inappropriés ». Un choix qui s’accompagne de la mise en place d’un règlement que toutes les personnes doivent respecter : ni religion, ni politique, ni polémiques et de la modération dans les propos…

Au-delà de ces principes de base, Vincent s’aperçoit très vite de l’intérêt du public pour ce groupe et la demande de l’étendre aux villages voisins d’Orchamps-Vennes ne tarde pas. « Pour le nom, j’ai lancé un petit sondage et c’est finalement Génération Val de Vennes qui a été retenu » confie le responsable de cet espace d’échanges virtuels qui dépasse désormais les 800 adhérents.

« Les objectifs restent les mêmes qu’au départ : promouvoir la vie associative et parler de tout ce qui peut être utile aux habitants des communes du secteur ». Objets trouvés, infos municipales, animaux perdus, collectes de sang… « J’attache aussi beaucoup d’importance à relayer les informations des commerces locaux » poursuit le jeune homme, lui-même boulanger de profession. « Si un tel groupe peut leur donner un coup de pouce, il ne faut pas qu’ils hésitent ».