Haut-Doubs. Orchamps-Vennes. OncoDoubs : Une progression exponentielle malgré la crise sanitaire

456
Les soins des socio-esthéticiennes sont très appréciés.

Fondée en 2009 par le professeur Xavier Pivot et reconnue d’utilité générale en 2013, l’association OncoDoubs poursuit des activités y compris en cette période compliquée. A la grande satisfaction des bénéficiaires.

Cette association présidée par François Vuillemin s’est fixée pour mission d’apporter gracieusement réconfort, bien-être et espérance aux personnes confrontées à la chimiothérapie à travers des soins de supports effectués par des socio-esthéticiennes et des professeurs d’activité physique adaptée dont les capacités sont reconnues par des formations et des diplômes bien spécifiques. « Nous sommes actifs dans de nombreux centres hospitaliers de Franche-Comté dont le CHRU avec des soins socio-esthétiques, la maison des familles, la polyclinique de Franche-Comté à Besançon et à Orchamps-Vennes avec de l’activité physique adaptée, mais aussi dans les centres hospitaliers de Pontarlier, Dole et Lons le Saunier avec ces deux prestations. Et l’exemple d’un projet sur l’hôpital de Vesoul montre que nous continuons inlassablement notre progression grâce à la générosité de tous ».

A l’heure actuelle, OncoDoubs rémunère 4 socio-esthéticiennes et 4 professeurs d’activité physique adaptée avec un budget annuel proche de 110 000 euros. Avec c’est à souligner des frais administratifs inférieurs à 4 % « grâce à un bénévolat pur et total dans le souci de travailler dans un esprit de proximité ». Dès le mois de mai 2020, l’association avait fait le choix courageux de reprendre ses prestations malgré les consignes sanitaires entraînant bon nombre de suppressions de manifestations de soutien et un budget en déficit d’environ 50 000 euros.

« La réaction fut très rapide : des coiffeuses d’Orchamps-Vennes, Valdahon et Sancey ont lancé l’opération Je soutiens OncoDoubs en plaçant des boîtes à dons chez près 150 commerçants du secteur. Joué Club Pontarlier, le Crédit Agricole, Swisslife et SISI nous ont aussi beaucoup aidés. Ce partenariat avec les entreprises est vraiment très fort » se félicite le président. Une soixantaine de mairies ont aussi apporté des subventions et une exceptionnelle collecte de dons de particuliers a permis à la fois de boucler le budget et d’envisager la mise en place de 14 heures supplémentaires de soins socio-esthétiques au CHRU de Besançon. Ainsi l’association prodiguera chaque semaine une soixantaine d’heures de soins socio-esthétiques et une douzaine d’heures d’activité physique adaptée dans six centres hospitaliers de Franche-Comté. « Du lundi au jeudi au CHRU de Besançon, tous les cancers seront bientôt concernés. Actuellement en formation d’agrément, une cinquième socio-esthéticienne rejoindra prochainement le CHI de Pontarlier ». L’association a également offert un cadeau à toutes les personnes hospitalisées en Oncologie le jour de Noël à Besançon.

Renseignements : François Vuillemin : Président : 06.82.49.92.40 – Claude Krummenacher : Vice-président : 06.87.24.71.24.