Haut-Doubs. Ornans. La Loue rejoint son lit

55
La place Courbet, les pieds dans l'eau !

La dernière semaine de Janvier fut particulièrement pluvieuse dans le Doubs, avec des conséquences spectaculaires : la montée des eaux.

Sur les hauteurs du département, la neige tombée en masse a littéralement disparu en quelques heures seulement en raison d’importantes chutes de pluie et d’un brutal redoux. Les cours d’eau déjà engorgés ont été malmenés et la Loue n’a pas échappé à ce festin d’eaux pluviales et neigeuses. La menace d’une forte montée des eaux a été annoncée jeudi 28 janvier, pour un pic prévu le lendemain. Ce qui fut le cas. « La Loue est montée de 2m40, explique Isabelle Guillame, maire de la commune d’Ornans. Elle n’était pas si loin de son record datant de 2018, établi à 2m58. Il y a eu de l’eau dans tout le centre ville, du Grand pont jusqu’au parvis de la mairie. Ce dernier était recouvert de 5 centimètres seulement, mais dans les rues, on marchait dans une vingtaine de centimètres d’eau. » Quelques commerces ont été touchés, notamment situés en contrebas de la chaussée. Ceux bénéficiant d’une marche pour entrer dans leur boutique n’ont pas été impactés. « Certains habitants ont eux-aussi vu l’eau monter dans leur salon, mais ce sont surtout les caves qui ont toutes été inondées. Toutefois, nous n’avons pas eu de dégâts majeurs à Ornans, contrairement aux habitants de Bonnevaux-le-Prieuré. »
En effet, la petite commune jouxtant Ornans est, quant à elle, traversée par la Brême, un cours d’eau d’ordinaire calme et tranquille. Mais il n’a pas résisté lui non plus aux fortes intempéries de ces derniers jours et il est sorti de son lit, impactant fortement deux habitations en particulier, nécessitant l’hélitreuillage de deux personnes. L’une d’elles a pu rejoindre son logement tandis que l’autre est gracieusement hébergée par un voisin, les dégâts étant beaucoup trop importants.
Les sapeurs pompiers sont intervenus à plusieurs reprises, outre Bonnevaux. « Nous avons eu le problème d’un restaurateur qui a vu ses bouteilles de gaz entreposées dans la cave se détacher et émettre une légère fuite. Tout a été rapidement maîtrisé », souligne l’édile. Des dégâts finalement mineurs, qui auraient pu être bien plus importants : « Nous disposons d’un système d’alerte très efficace. Dès jeudi midi, nous avons averti les populations concernées par un SMS de l’imminence de la montée des eaux. Tous ont pu mettre leurs meubles en hauteur, avec l’aide des agents de la mairie si besoin. Ainsi, beaucoup de matériel a pu être sauvegardé. »
Madame le maire conclut : « Nous montons actuellement un dossier en vue de déclarer Ornans en zone de catastrophe naturelle. Nous invitons donc toutes les personnes impactées à rédiger leur déclaration de sinistre auprès de l’assurance, à faire des photos et à nous faire parvenir une copie de ces documents. Il faudra ensuite être patients … » La Loue a d’ores et déjà amorcé sa décrue, plus longue que d’ordinaire en raison d’une pluviométrie encore importante.