Haut-Doubs. Pays de Maîche. Le bon début de saison des footballeurs de l’ESPM

Le président de l’Entente Sportive du Pays Maîchois (ESPM) entame cette nouvelle saison, qu’il espère entière, avec soulagement et enthousiasme. Les projets sont là. Les résultats aussi.

77
Le club mise beaucoup sur sa jeunesse pour les années à venir. (ici l'équipe U13)

 » Nous avons plus de 200 licenciés, c’est stable et rassurant après les deux années qu’on vient de vivre » explique Jean-François Barthoulot, président de l’ESPM, heureux également de constater l’arrivée de nombreux enfants. « L’organisation de nos stages d’été et le travail effectué auprès des écoles commence à payer ». La jeunesse est en effet la grosse préoccupation du club qui a préféré faire redescendre toutes ses équipes au niveau départemental. « Nous avons eu des années creuses et il fallait restructurer. Donc pour permettre à ces jeunes joueurs de prendre plaisir sur le terrain et de progresser tranquillement, on a fait le choix de prendre le temps pour retrouver un niveau supérieur ».

5ème tour de Coupe de France

Côté seniors, l’ESPM espère recréer rapidement une équipe féminine et pour les garçons, les équipes de 2ème et 4ème division ont des objectifs précis, respectivement le maintien et prendre du plaisir. Pour le groupe évoluant en Régional 3 : « Pour l’équipe fanion, nous visons le haut de tableau. La saison a bien démarré avec trois victoires lors des trois premiers matchs. Nous espérons accéder à l’échelon supérieur dans les trois ans qui viennent » poursuit le président qui se réjouit également du parcours en coupe de France. L’ESPM renoue en effet avec sa réputation en la matière et atteint le 5ème tour, contre Grandvillars, pensionnaire de N3, à domicile le 16 ou le 17 octobre. « Un bon tirage…mais ce sera difficile ».

Une belle aventure qui motive l’ensemble d’un club entièrement tourné vers l’avenir : « En lançant cette restructuration basée sur les jeunes où on doit avoir une dizaine de joueurs par année de naissance, nous préparons activement les saisons à venir » conclut Jean-François Barthoulot dont un autre chantier important, hors terrain, consiste à renouer des liens avec le monde économique local via un club « entreprises ».