Haut-Doubs. Pays de Maîche. Une université toujours plus populaire

Véritable exception sur un territoire rural comme celui du Pays de Maîche, l’Université Populaire Franche-Montagne attire un large public avide de savoir.

174
La reprise des cours était très attendue par les étudiants comme par les professeurs.

En près de 20 ans, l’Université Populaire a fait un long chemin et s’est imposé dans le paysage culturel du Pays de Maiche. Née autour de la passion commune des fondateurs pour le patrimoine local, cette université en milieu rural rassemblait 30 participants à ses débuts. Ils sont plus de 800 aujourd’hui. La diffusion du savoir sur ce territoire suscite donc un intérêt évident. Apprentissage du portugais, de l’arabe classique, de l’allemand, de l’italien, de l’espagnol, de l’anglais mais aussi cours d’alphabétisation sont au programme sans oublier la danse, la couture, le tricot, la cuisine, un atelier créatif et un autre sur le patrimoine !

« L’offre s’est développée de façon importante en fonction de la demande et de l’arrivée de personnes désireuses de partager. Notre volonté est d’être populaire comme le nom l’indique et en aucun cas élitiste » souligne le président Yves Lab. On y retrouve en effet des étudiants de tous les âges et de tous horizons. Un bel exemple de structure placée sous le signe des rencontres intergénérationnelles et du vivre ensemble.

En plus des cours et ateliers, l’Université Populaire propose également tout au long de l’année des conférences sur des sujets divers et variés dont le programme évolue au fil des mois, souvent en fonction de l’actualité.

Pour en savoir plus : jose.sorribes@wanadoo.fr ou 06 29 64 44 28