Haut-Doubs. Pontarlier. Appel à projets

93
L'accompagnement des enfants dans leurs loisirs fait partie des projets éligibles

Vous avez des projets en faveur de la Communauté de Communes du Grand Pontarlier ? C’est le moment de vous manifester.

La CCGP lance son annuel appel à projets dans le cadre de son Contrat de Ville. Il s’adresse à toutes catégories d’organismes pour peu qu’ils interviennent dans le champ d’action politique de la ville : associations, entreprises, collectivités, établissement publics …
Le Contrat de Ville courant jusqu’en 2022 s’appuie sur quatre piliers :  Le développement économique et l’emploi (ex : atelier et chantier d’insertion, aide à la mobilité…), la cohésion sociale (ex : accueil de loisirs, accompagnement à la scolarité, échanges de savoirs, actions de préventions…), le cadre de vie et le renouvellement urbain (ex : réhabilitation d’immeuble, aménagement…) et les valeurs de la République et la citoyenneté. Les projets proposés devront s’intégrer dans le cadre de ces piliers. Si tel est le cas, vous pouvez soumettre votre projet à la municipalité en faisant parvenir un dossier de demande de subventions téléchargeable directement sur le site de la ville. Vous devrez faire parvenir votre demande avant le 30 septembre, impérativement, à l’adresse mail suivante : politique.ville@ville-pontarlier.com

ENCADRE

Le Contrat de Ville, c’est quoi ?
« Succédant au Contrat Urbain de Cohésion Sociale, le Contrat de Ville 2015-2020 a été signé le 26 juin 2015. Il est prolongé jusqu’en 2022 par la signature d’un protocole d’engagements réciproques et renforcés, qui réaffirme les objectifs poursuivis dans le Contrat de Ville initial et intègre les besoins et orientations redéfinis lors de son évaluation en 2019. Le Contrat de Ville est le document d’action stratégique définissant le projet urbain et social à mettre en œuvre pour réduire les écarts de développement entre les territoires défavorisés et leur environnement. Le Contrat de Ville du Grand Pontarlier s’appuie sur les atouts du territoire, la densité de ses associations, les acquis de la Politique de Ville pour construire un contrat dynamique, ouvert à l’innovation.”