Haut-Doubs. Pontarlier : Ascopont dresse le bilan

156
Plus de 20 000 masques ont été cousus par 400 bénévoles

Après des semaines d’activités sur fond de solidarité et de générosité, l’Association Covid-19 Pontarlier, mieux connue sous le nom ASCOPONT, tire sa révérence.

Au départ, il y a eu une idée, simple et généreuse : la création d’une association en vue de fabriquer des protections pour faire face à la pandémie qui sévissait. Dès les premières heures de confinement, de nombreux bénévoles se sont manifestés en vue de confectionner des masques de protection à destination des particuliers comme des professionnels. La pénurie en la matière était telle que de très nombreuses personnes ont commandé et réceptionné les quelques 20 000 masques cousus par 400 paires de petites mains. “C’était un travail de titan, confesse Marylise Saillard, présidente de l’association. Nous avons eu besoin de couturières, de découpeurs, de standardistes, de logisticiens et de bénévoles pour faire le ramassage, le tri et la distribution des masques. Ces personnes formidables n’ont compté ni leurs heures ni leurs efforts pour mener cette mission à bien et aujourd’hui, je tiens à leur adresser un très grand bravo et merci!” conclut la présidente avec émotion.
Au début du projet se trouvaient des groupes de personnes autour du Docteur Bou et d’Isabelle Taby. Puis, se sont ajoutés les personnels du Travail en Couleurs Sylvie Dabère, de Gaëlle Vivot et de Haut-Doubs Repassage. Ce dernier a été initialement investi pour récupérer le matériel et centraliser les demandes. Mais vite dépassés par l’ampleur du phénomène, les locaux se sont retrouvés trop petits et c’est à la salle des fêtes de Houtaud que l’action a pu continuer, avec l’aide du CCAS.
En plus des masques, des blouses et des calots ont été également distribués au cours de ces huit dernières semaines. “Aujourd’hui, il n’y a plus de pénuries de protection et par conséquent, notre action touche à sa fin. Les reliquats seront distribués aux associations qui s’assureront de les donner à des personnes fragiles et aux faibles revenus.”

L’activité généreuse de cette association a pu se faire grâce à la générosité de nombreux donateurs, qui n’ont pas hésité à vider leurs armoires en quête de tissus utilisable ou de mettre la main à la poche pour subvenir aux besoins de fonctionnement de l’association. Près de 4000€ ont été ainsi été récoltés. Ils ont servi au règlement de nombreuses factures, notamment de fournitures indispensables à la confection des protections. Une fois de plus, Marylise, au nom de toute l’équipe, remercie les donateurs sans qui l’aventure n’aurait pas été possible.