Haut-Doubs. Pontarlier. Cérémonie des jubilaires : on y pense maintenant

207
La cérémonie des jubilaires se prépare dès maintenant

Chaque année, la municipalité de Pontarlier organise une cérémonie destinée aux couples qui célèbrent de nombreuses années de mariage.

Cela fait du bien de penser à ce genre d’événements, de se dire que malgré toutes les incertitudes actuelles, il y a au moins une jolie chose qui tient dans les cœurs de nos aînés : l’amour. Des dizaines d’années de mariage à leur actif, teintées de tendresse, de grands projets, de belles histoires, parfois émaillées de quelques différends, de menues bouderies et de sérieuses discussions. Mais ils sont toujours là, à se tenir la main, leur couple ayant résisté aux affres du temps. Ce qui est d’autant plus remarquable en ces temps du tout consommable où même le couple est considéré comme une denrée périssable.
Cet aspect de la situation maritale a été particulièrement visible à l’issue du premier confinement, en mai dernier puisqu’il a été observé une hausse des demandes de divorces ou de séparations de plus de 25%. Une étude IFOP indique même que 11% des couples souhaitaient prendre leur distance tandis que 4% évoquaient le fait de se séparer définitivement. Le confinement a souvent mis à jour des tensions déjà existantes, a révélé une infidélité ou bien a permis à certains couples de constater qu’ils n’avaient plus rien à se dire. A contrario, pour d’autres couples, ce confinement a été l’occasion de renouer un dialogue perdu, de se rapprocher de son conjoint, loin des tensions professionnelles et du dévastateur train-train quotidien.
Autant de questions que certains résidents de la commune de Pontarlier ne se sont pas posé, prêts à célébrer leurs 45, 50, 55, 60 ou 65 ans de mariage. La mairie organise pour eux une cérémonie des jubilaires, le samedi 3 juillet à 16h. Les couples intéressés par la cérémonie sont priés de s’inscrire auprès du secrétariat de mairie dès maintenant et ce, avant le 21 juin prochain. La municipalité souligne que la manifestation sera maintenue ou non au regard de l’évolution de la crise sanitaire.