Haut-Doubs. Pontarlier. Comme un air de déjà-vu dans les hôpitaux

148
Le CHIHC durcit le ton

Après une période plus détendue, avec des visites possibles auprès des malades, tout en respectant les gestes barrières, la reprise de l’épidémie oblige les chefs d’établissement à durcir le ton.

A commencer pour le centre hospitalier de Pontarlier qui a annoncé il y a quelques jours le durcissement des modalités de visites auprès des patients. Les chiffres relayés au quotidien par les instances de santé publique incite les dirigeants à faire montre de prudence envers les malades et leurs familles, ainsi que les professionnels de santé. En règle général, les visites sont déconseillées dans tout secteur. Elles restent toutefois possibles à hauteur d’une seule personne à la fois auprès des patients hors-Covid et dans le strict respect des gestes barrières (pas d’embrassades, masque et distanciation obligatoires). Elles sont interdites auprès des patients atteints de la maladie et en chambre funéraire auprès des défunts Covid.
Les EHPAD voient également les mesures se durcir, que ce soit au Larmont, à Nozeroy ou à Levier, les résidents ne pourront recevoir que deux personnes par jour, et uniquement sur rendez-vous. A Mouthe, au service médecine de Soins de Suite et Réadaptation, les visites sont tout simplement suspendues jusqu’à nouvel ordre. Le centre hospitalier se veut rassurant : “La situation des résidents ne s’est pas aggravée, et tous bénéficient d’une surveillance accrue, de même pour les résidents asymptomatiques. L’épidémie reste maîtrisée grâce aux protocoles et gestes barrières”. Il précise qu’en cas de non-respect des règles sanitaires mises en place, les indélicats se verront interdits de visite pendant 7 jours, après avoir été exclus de l’établissement.
Des mesures qui s’annoncent nécessaires au vu de la situation actuelle qui ne cesse de se dégrader. Les mesures évoluent chaque jour en faveur de la santé publique et ce qui est vrai ce jour pourrait être caduc dès demain. Si vous avez le moindre doute concernant les modalités d’accueil des visiteurs, contactez l’établissement concerné.