Haut-Doubs. Pontarlier. Des commerçants importunés

174
L'aire d'accueil des gens du voyage avait été saccagée en 2018. Des débordements que ne souhaitent plus les autorités

Ces derniers jours, certains commerçants des zones commerciales ont été vivement importunés par des gens issus de la communauté du voyage, installés depuis peu à Pontarlier.

Comme un air de déjà-vu ! Les incivilités de la part de gens du voyage recommencent du plus belle, notamment auprès de restaurateurs, d’espaces de loisirs et d’hypermarché. Des individus quelque peu surexcités ont semé le trouble dans les établissements fréquentés durant la première semaine de Juillet. Bruyants et parfois agressifs, leur comportement a nécessité l’intervention des services de sécurité, au grand dam des clients présents sur place et pour le plus grand agacement des professionnels qui ont dû faire le nécessaire pour que leur clientèle ne sente pas en danger, ou lésée. Ainsi, un restaurateur s’est vu offrir une ristourne à des clients importunés par un groupe d’une trentaine d’individus au comportement sans-gêne.
Quant au bowling le Komplex, il a annoncé publiquement devoir restreindre ses activités jusqu’au retour d’une situation « normale ». En effet, certains membres du personnel se sont vu menacés ! Un comportement inacceptable que le gérant de l’établissement dénonce fermement et face auquel il réagit en limitant fortement l’accès aux pistes de bowling, afin de préserver la sécurité du personnel comme des usagers.
La police municipale, avertie de tels agissements, ont alors multiplié les interventions afin de canaliser de tels débordements et empêcher même qu’ils recommencent. Mais même si cette communauté présente actuellement derrière la déchèterie semble vouloir prendre le départ d’ici quelques jours, d’autres sont attendues les semaines suivantes. Le maire de Pontarlier Patrick Genre, qui prend la sécurité des commerçants et de ses concitoyens très à cœur, reste sur le qui-vive : « Cela faisait trois ans que nous n’avions pas rencontré ce genre d’incidents et nous espérons qu’aujourd’hui, l’ordre perdure. Les services de police ont fait le nécessaire dès les premiers débordements, au sein des commerces et des restaurants et cela porte ses fruits. Les tensions se sont calmées. » Bertrand Guinchard, adjoint au commerce de la ville de Pontarlier, cache difficilement son agacement face à cette situation : « La ville subit de tels agissements et pour les commerçants toujours en difficulté, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase ! Nous avons déjà vécu des événements très très compliqués où les gens du voyage avaient saccagé et souillé les lieux qu’ils occupaient ! Nous essayons de leur faire respecter la loi mais des décisions plus importantes concernant la sécurité de tous devraient être prises par l’Etat directement, afin d’encadrer davantage les venues de ces communautés, au comportement parfois inacceptable. »