Haut-Doubs. Pontarlier. Des projets pour 2021

233
Le centre nautique devrait enfin sortir de terre, courant 2022. Photo d'illustration

Lilian Renaud devrait se produire sur la scène de l’espace Pourny en novembre prochain
Bien que l’année 2020 ait freiné pas mal d’ardeurs, la ville de Pontarlier entend bien mener de nombreux projets sur 2021. Zoom sur ce qui nous attend.

Outre l’épidémie qui risque de nous accompagner encore quelques mois, la vie quotidienne sera jalonnée d’événements en tout genre : travaux, spectacles, chantiers …
À commencer par la RN 57 qui n’en finit pas de faire parler d’elle. Après une vaste consultation publique menée il y a 2 ans concernant l’aménagement des Rosiers, une nouvelle enquête publique, menée par l’État cette fois-ci, devrait voir le jour au milieu de l’année. Elle concernera à nouveau l’axe frontalier avec, pour objectif, de fluidifier le trafic.
Question chantiers, les riverains seront servis puisque l’année sera placée sous le signe de la voirie. Des objectifs précis ont été présentés lors d’un audit et ils concernent toutes les rues de la ville. Ils devraient être actés prochainement, en fonction des priorités. De plus, des lieux et bâtiments publics devront être mis aux normes d’accessibilités, tels que le parc Jeanine Dessay, l’auberge de jeunesse, l’aérodrome ou encore la maison des associations.
Autre chantier d’envergure, qui suit tranquillement son cours : l’Îlot Saint Pierre. Il continue son avancée et devrait être achevé fin 2023, tout comme la zone des Gravilliers, dont l’achèvement est estimé au deuxième semestre de cette même année.

Grand bleu et voie verte

En 2019, un vaste projet était tombé à l’eau: le centre nautique. Très attendu des Pontissaliens qui déplorent le manque d’infrastructures similaires dans le secteur, il avait été annulé pour des raisons de malveillance ou de défaillances informatiques. Mais il n’avait pas été abandonné pour autant et le revoilà sur les rails avec, selon les dires de Patrick Genre, le choix définitif des entreprises fin 2021 pour un premier coup de pioche donné courant 2022. Ce centre devrait voir le jour aux abords de l’Espace Pourny et comporter des bassins de nage et ludiques.
Quant à la Voie Verte, prévue de longue date, elle devrait relier les dix communes du Grand Pontarlier d’ici 2026. Ces liaisons à mobilité douce permettront aux cyclistes et promeneurs en tout genre de circuler en toute sécurité, loin des tourments de la route. Un projet en bonne voie porté par la Communauté de Communes !

Un budget finement ciselé

Le budget 2021 va répondre, quant à lui, à la réalité du moment. Selon Patrick Genre, il devra également prendre ne compte les contraintes actuelles, à l’image de l’aide exceptionnelle de 1.5 millions d’euros débloqués en faveur des commerçants locaux et ce, sur deux ans. Malgré cela, les riverains de la ville et de la communauté de communes ne verront pas d’augmentation sur leurs feuilles d’impôts émanant de la collectivité. Afin de palier ce manque à gagner, les services de l’intercommunalité et de la commune se mutualiseront. Enfin, la ville devrait investir à hauteur de 5 millions d’euros environ dans les projets qui la concernent. Ainsi, la voirie bénéficiera d’une enveloppe de 700 000 euros environ, tandis qu’1,3 millions d’euros en moyenne seront investis dans le patrimoine. Même somme estimée à destination des associations locales. Tous ces budgets seront votés courant avril.

Et la culture ?

Grande oubliée de cette crise sanitaire, la culture souffre véritablement et un retour à la normale semble difficile à concevoir. Une petite lueur d’espoir pointe à l’horizon avec la venue de grands noms sur la scène de l’espace Pourny qui, pour le moment, ne reçoit que les conseils municipaux et communautaires. Le rire s’y invite grâce à Anne Roumanoff programmée le 4 mars et à Élodie Poux qui viendra nous rendre visite le 14 mai. Les Celtic Legend fouleront la scène en novembre, mois durant lequel Lilian Renaud viendra y faire un tour de chant.