Haut-Doubs. Pontarlier. En mars, la vie se voit en bleu

125
Au loin, la Chapelle de l'Espérance se pare de bleu

Chaque année, le mois de mars est dédié au dépistage du cancer colorectal.

Un cancer bien connu mais qui reste toujours tabou. La faute à l’endroit de l’anatomie qu’il concerne ! Parler de ses viscères, de son transit et de l’aspect de ses selles à son médecin traitant fait encore partie des sujets délicats que l’on n’ose pas aborder. Et pourtant, en parler est le premier pas d’une démarche qui pourrait bien vous sauver la vie. Chaque année, la France enregistre 42 000 nouveaux cas et dénombre 18 000 décès liés à cette maladie. Cela fait de lui le troisième cancer le plus répandu et le deuxième en termes de mortalité.
Pourtant, dépisté tôt, il peut être soigné dans 9 cas sur 10. De nos jours, le dépistage est automatiquement proposé chaque année aux personnes âgées de 50 à 74 ans. Il consiste en un prélèvement facilement réalisable chez soi et détecte un cancer même en stade précoce. Ainsi diagnostiqués, les malades peuvent suivre rapidement un protocole de soins qui permet d’espérer une guérison pour presque tous les cas. D’autant que dans les premiers temps, le cancer évolue en sourdine, sans émettre aucun signe avant-coureur. Lorsque les symptômes apparaissent, c’est que la maladie a déjà bien progressé. On notera alors la présence de sang dans les selles, des troubles intestinaux intervenant brutalement et/ou persistants dans le temps (diarrhée, constipation, douleurs, crampes …). Même si ces signes vous paraissent peu évocateurs, consultez votre médecin qui saura quoi faire en fonction de ce que vous avancerez.
Depuis plusieurs années, Mars Bleu est célébré à Pontarlier via de nombreuses animations destinées à sensibiliser le public sur cette maladie et l’importance du dépistage. Malheureusement, la période n’est guère propice aux rassemblements de quelque genre que ce soit. La municipalité de Pontarlier, tout comme celle de Sombacour, se mobilisent malgré tout, à leur façon, en illuminant de bleu des lieux bien connus et symboliques de leur commune : la Chapelle de l’Espérance pour la première et le chemin de croix pour la deuxième. Toujours à Sombacour, des petits cacas bleus fort sympathiques seront en vente chez les commerçants !