Haut-Doubs. Pontarlier. Et si on rêvait un peu …beaucoup !

331
La culture revient sur le devant de la scène ! Pont des Arts est reparti pour sa 9e édition et promet des moments de grâce, de rires, de chansons, de découvertes, de réflexion ... de bonheur, tout simplement !

La Sarbacane Théâtre n’a rien lâché et a travaillé d’arrache-pied pour proposer, coûte que coûte, une programmation culturelle riche pour cette 9e édition du festival Pont des Arts qui se déroulera en trois temps, en partenariat avec la ville de Pontarlier.

Ils le disent eux-mêmes : ils se réjouissent à l’idée de nous retrouver, tous, autour du spectacle vivant. La culture avait cruellement fait défaut ces derniers mois, victime de la crise sanitaire qui ne lui avait laissé que très peu de chance de s’exprimer. Mais pour les « sarbacaneux », hors de question de se laisser abattre et place à l’ingéniosité et à la créativité.
Il a fallu trouver des spectacles pouvant se jouer dehors, devant une jauge de spectateurs respectée mais surtout présentant des qualités artistiques et culturelles indéniables. Sacré défi ! Relevé haut la main par les organisateurs et bénévoles gravitant autour du projet que tous portent à bout de bras pour permettre à tous les spectateurs, badauds et curieux de s’évader le temps d’une représentation.

Le premier temps a déjà accueilli un public nombreux et ravi de sortir à nouveau et de découvrir les facéties de la Cie Mister Alambic, les ouvrages du Vrai Chic Littérère ou bien ont pris de la hauteur avec Nidstoires de Idéehaut.
Vous les avez manqués ? Pas de panique, tout n’est pas perdu ! « Nous avons pu ajouter des actions en plus des temps forts initialement prévus les samedis, souligne Alexandre Ninic, directeur de la Sarbacane Théâtre. La petite librairie ambulante du Vrai Chic Littérère continuera à accueillir les visiteurs dans sa roulotte et des spectacles jalonneront les fins de semaine. »
Au parc Jeanine Dessay, par exemple, le Festival des Caves fera une halte avec la Cie les Bernardes jeudi 10 juin à 20h et son spectacle intitulé simplement « Beau ». Du théâtre contemporain qui interroge, à découvrir à partir de 12 ans.
Vendredi 11, les Rois Vagabonds vous donnent rendez-vous avec leur concerto pour deux clowns, au théâtre Bernard Blier à 20h. Des grands classiques revisités par deux clowns, cela donne des situations cocasses et tendres à la fois, qui font rire et émeuvent à la fois. Ils reviennent le lendemain, au même endroit mais à 19h cette fois-ci. Et si vous préférez le dimanche, pas de soucis, ils y seront, à 18h.
Samedi 12 juin, deuxième temps fort de ce festival avec une programmation enrichie qui présente les mêmes spectacles que la veille, auxquels s’ajoutent un voyage musical hors du temps à découvrir au parc Jeanine Dessay à 20h30 ainsi qu’un spectacle hilarant intitulé « l’Odyssée à Ski », qui se jouera place d’Arçon, à 17h.
Le festival s’achèvera samedi 19 juin, avec le spectacle « Obsolètes », de la Cie A Demain j’espère. Le rendez-vous est donné place d’Arçon, à 18h pour une fin de festival qui invite à se poser de bonnes questions, par la libération de la parole. On écoute, on réfléchit, on se retrouve dans ce qui se dit …
Mettre sur pied ce festival n’a pas été chose facile mais la Sarbacane Théâtre a su rester fidèle à ses convictions et ses valeurs fortes de diffusion culturelle. Malgré les difficultés, les incertitudes et les doutes, la ténacité de ces irréductibles permet à tout un chacun d’aller à la rencontre de la culture au cœur de la ville, de renouer avec les joies du spectacle vivant et de mettre de côté, au moins un instant, les tracas du quotidien.
Pour plus de renseignements et pour réserver vos places, rendez-vous sur le site www.festivalpontdesarts.com. A savoir : la majorité des spectacles est « au chapeau ». Chacun donne ce qu’il peut, s’il veut. C’est ça l’esprit pont des Art : rendre le spectacle vivant accessible à tous.

Retrouvons les joies du spectacle vivant avec Pont des Arts