Haut-Doubs. Pontarlier. La Sarbacane Théâtre poétise la ville

269

Pas de Pont des Arts cette année ? Il faut se renouveler, trouver des idées pour que malgré tout, le rêve continue ! Et pour ça, la Sarbacane Théâtre ne manque pas d’idée.

“Cela fait trois mois que l’on planche sur le concept, admet Alexandre Ninic, codirecteur en charge de la programmation. Nous nous sommes inspirés d’une idée de la compagnie “Idéehaut” qui intervient chaque année sur Pont des Arts. Le projet appelle à Réintroduire l’Humain en Milieu Naturel (Réhumina). Nous y ajoutons juste la Culture !”, ajoute t-il dans un sourire.
Le concept est ingénieux, farfelu et audacieux : des réunions en visio-conférence sont organisées afin de réinventer un lieu public, un monument, un bâtiment… bien connu des pontissaliens. “Il s’agit de se réapproprier des lieux que l’on côtoie au quotidien et qui ne dégagent pas forcément de poésie. Lors de ces conférences, le public préalablement inscrit apporte ses idées, ses envies, sa fantaisie et parallèlement, Lise Vurpillot (artiste peinte, NDLR) dessine les projets énoncés. À la fin de la séance, qui dure environ une demi-heure, le lieu est métamorphosé, agrémenté des idées de chacun.” Ces esquisses sont ensuite postées sur le site internet de la Sarbacane Théâtre, au fur et à mesure de leurs créations. La ville se pare alors d’une nouvelle identité, sortie tout droit de l’imaginaire des personnes ayant pris part aux réunions. “Les gens lâchent prise, nous livrent leur vision de leur propre poésie, de leur réenchantement personnel, s’enthousiasme Alexandre. Il n’y a pas de tabou, pas de barrière, uniquement l’envie de s’exprimer librement sur une conception personnelle de la ville et du rêve.”
Et ensuite ? “Lorsque le climat se sera apaisé, nous aimerions vraiment réaliser ces groupes de réflexion poétique au pied des endroits concernés”, précise Alexandre.
Une jolie initiative qui s’adresse à tous et qui apporte de la couleur en ces périodes un peu ternes.
Pour participer aux prochaines réunions de Réhumina, rendez-vous sur le site www.sarbacane-theatre.com et laissez-vous guider.