Haut-Doubs. Pontarlier. Le SPAR enfin repris ?

212
Les locaux, laissés à l'abandon depuis 2016, vont reprendre vie d'ici la fin de l'année.

Les locaux du petit commerce alimentaire du centre ville ont fermé leurs portes en 2016. Depuis, les habitants du centre ville déplorent le manque d’une offre conséquente en terme d’alimentation au cœur du centre ville.

Sa fermeture en avait surpris plus d’un. En 2016, le SPAR fermait définitivement ses portes. Beaucoup pensaient que cette fermeture se faisait au profit d’une ouverture d’un autre commerce mais les locaux restaient désespérément vides. Pourtant, des offres de reprise avaient été avancées, comme l’explique Bertrand Guinchard, adjoint à l’Économie de la ville : “Il y a d’abord eu la vente des murs, qui a été assez longue. Puis, des projets ont été avancés mais aucun d’entre eux n’a finalement vu le jour.”
C’est donc une excellente nouvelle qui est tombée en ce début d’été mais que la municipalité a d’abord préféré passer sous silence. “Nous ne voulions pas trop en dire afin de ne pas créer de faux espoirs au sein de la population pontissalienne, explique Bertrand Guinchard.” Mais c’est désormais chose sûre : une nouvelle enseigne alimentaire, sous les couleurs du groupe Casino, verra le jour en fin d’année, voire début d’année prochaine. Les travaux de réhabilitation des lieux devraient bientôt débuter et l’ouverture de l’enseigne devrait en réjouir plus d’un. “Il y avait une forte demande de la part des résidents du centre ville notamment, précise l’élu. Nous sommes heureux aujourd’hui de pouvoir leur annoncer que leur souhait sera bientôt réalisé. Nous sommes très confiants quant à l’avenir du magasin, au vu de l’attente des pontissaliens.” Un sentiment partagé par Philippe Jeanmonnot qui, au nom de l’association Commerce Pontarlier Centre qu’il représente aujourd’hui en tant que président, s’enthousiasme d’une telle ouverture. “Cela va faire venir ou revenir des clients qui avaient déserté le centre ville au profit des zones. C’est une très bonne chose pour tous les commerçants de la ville.”